Tourisme

Le Gîte du Mont-Albert cible une clientèle plus large

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Les nouvelles chambres présenteront un style plus contemporain et moderne.

Les nouvelles chambres présenteront un style plus contemporain et moderne. Photo : Gracieuseté

PARC DE LA GASPÉSIE – Le Gîte du Mont-Albert, l'auberge-phare du Parc de la Gaspésie, sera rénové et changera son menu pour cibler un plus grand public.

Dès la semaine prochaine, la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) débutera la rénovation des 16 chambres du rez-de-chaussée, sur les 48 que compte l'établissement hôtelier. Le coût des travaux qui devraient se terminer le 13 décembre, gravite autour d'un million de dollars.

Style plus moderne

Les nouvelles chambres présenteront un style plus contemporain, dont la finition de l'ameublement et les accessoires seront fabriqués de matières plus rugueuses, en contraste avec les pièces communes de l'établissement qui ont un côté plus rustique. Au printemps, le gîte avait dévoilé son nouveau logo arborant le cairn, cet amas de pierres qui jalonne ce lieu de randonnée. Cet emblème sera présent dans la décoration des chambres.

« Les chambres dataient de 1994, rappelle le directeur, Simon Marinier. On va garder le côté rustique, mais on va moderniser pour démocratiser. On avait une image guindée. On était en train de perdre de la clientèle. » À ce sujet, le dirigeant refuse d'avancer des chiffres pour quantifier cette perte de clientèle.

« On vise à amener une nouvelle clientèle qui cherche un prix d'avance, qui cherche l'aventure hivernale, continue-t-il. Il n'y a pas grand place au Québec où on peut skier dans la poudreuse. Sinon, il faut aller dans l'Ouest canadien. »

Il s'agit d'une première phase de rénovation. Selon M. Marinier, une deuxième phase pour rénover le reste des chambres pourra possiblement être mise en œuvre au printemps.

Il y a cinq ans, l'auberge avait ajouté le service Internet et des téléviseurs dans chaque chambre, ce qui n'était auparavant pas offert aux clients, surtout à cause du manque d'accès aux ondes télé et Internet dans ce territoire. « La technologie a évolué, mais ça a quand même été difficile d'amener la TV et l'Internet au Gîte, admet M. Marinier. Navigue.net a trouvé la solution. Ça été un beau succès. »

Nouvelle table

La salle à manger du Gîte du Mont-Albert apporte également des changements à sa table. Le nouveau chef, Guillaume Charbonneau, a renouvelé le menu en y apportant une touche de simplicité. La direction proposera des soupers en table d'hôte de trois services, pour des forfaits plus accessibles. « On propose une nouvelle expérience culinaire, explique le directeur. L'ancienne clientèle, qui était habituée à l'ancien chef Ivanoh Tremblay depuis 20 ans, sera peut être un moins contente parce que c'est complètement différent. Ce sera un menu plus accessible. À partir de 18 $, la personne pourra prendre un plat à la carte. »

La SÉPAQ promet également que le service sera plus décontracté, dans une atmosphère détendue. L'uniforme du personnel sera aussi renouvelé et quelques retouches seront apportées à la salle à manger. Comme nouveauté pour cet hiver, le bar de l'hôtel offrira un menu qui proposera des bouchées et autres plats plus légers. Par tous ces changements, la société d'État vise à rendre le gîte plus accueillant, plus ouvert et plus sympathique.

Fermetures

Comme par les années passées, le Gîte fermera ses portes du 27 octobre au 26 décembre, puis du 29 mars au 6 juin. Seuls les chalets demeureront ouverts à la location. La SÉPAQ maintiendra ouvertes les périodes moins rentables pour lesquelles elle avait décidé de fermer l'an dernier. La société d'État avait fait volte-face après que le député de Gaspé et ministre responsable de la Gaspésie, Gaétan Lelièvre, avait fait savoir qu'il était défavorable à cette décision.

« On est revenus en arrière, mais ça reste difficile à certaines périodes, admet M. Marinier. Janvier est la période la plus critique. En général, le touriste ne voyage pas en janvier. Habituellement, c'est la clientèle corporative qui voyage. Mais en Gaspésie, c'est difficile. » Le directeur indique que son établissement a la volonté de développer davantage ce type de clientèle, notamment avec l'Association touristique régionale de la Gaspésie. Le début juin est une autre période creuse pour le Gîte du Mont-Albert.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.