Politique

Georges Mamelonet quitte ses fonctions d’adjoint parlementaire

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le député de Gaspé, Georges Mamelonet, fera face à la justice. Il est accusé de pêche illégale d'oursins

Le député de Gaspé, Georges Mamelonet, fera face à la justice. Il est accusé de pêche illégale d'oursins Photo : Thierry Haroun

Alors qu’il est accusé de pêche illégale d’oursins, le député de Gaspé, Georges Mamelonet, a décidé de se retirer temporairement de ses fonctions d’adjoint parlementaire au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Après quelques jours de réflexion, il a pris cette décision pour éliminer «tout imbroglio», a-t-il affirmé par voie de communiqué. Il a tenu à rassurer les communautés côtières «quant à la poursuite de son travail d’assistance, de représentativité et de défense de leurs intérêts à Québec.»

Rappelons que le ministère des Pêches et Océans a déposé, la semaine dernière, une accusation à son endroit pour avoir pêché l’oursin sans détenir de permis. M. Mamelonet doit comparaitre au palais de justice le 2 avril prochain.

Il prévoit déposer un plaidoyer de non-culpabilité, même s’il admet avoir pêché de 40 à 50 livres d’oursins entre le 1er juillet et le 30 août 2011 sans détenir de permis.

M. Mamelonet a mentionné se dit «profondément désolé de la tournure des événements compte tenu de sa ferveur à promouvoir cette espèce abondante et non exploitée du golfe et ce, dans le plus grand respect de la faune marine.»

1 commentaire

Gaston Langlais a écrit le 14 février 2012

Bonjour, Voici un texte que refuse systématiquement de publier sur son site le réseau RDI. Ont-ils quelqu'un à protéger à Pêches et Océans Canada? TEXTE: Nous sommes devenus des êtres un peu bouchés au Québec. Le conducteur d’une limousine ministérielle qui commet une infraction au code de la route devrait entraîner la démission de son ministre. Voilà une réflexion québécoise maintenant jugée intelligente. Des restaurateurs de Percé se sont investis pour faire les choses différemment. Ainsi leur cuisine à dépassé les frontières du Canada et des USA. C’est le cas de Georges avec son beurre de morue et d’oursin. C’est la même chose aussi pour M. Pierre Pérès (malheureusement décédé) avec ses petits bigorneaux. Ni l’oursin ni le petit bigorneau se pêche commercialement ici. Il est impossible de les acheter. Il faut donc les cueillir soi-même. Si j’étais à la place de Georges, je serais confortablement demeuré en poste. N'en déplaise à tous ceux et toutes celles qui voient de la politique partout, en Gaspésie notre dépendance à la Mer nous accorde naturellement des droits acquis. Je souhaite que Georges puisse se défendre devant un Juge gaspésien. Il sera acquitté, il n'a fait que ce qu'il devait faire. À ceux et à celles qui voudraient se rendre plus utiles, allez donc poser des questions aux autorités de Pêches et Océans Canada, qui se sont substituées aux Tribunaux, en punissant elles- mêmes des pêcheurs professionnels pris en infraction. Combien leur incompétence nous a t-elle coûté? Des dizaines et des dizaines de millions $ de vos taxes, de nos taxes ont été versés pour dédommager les pêcheurs concernés. Demandez leur encore combien de millions $ elles ont flambés dans l'inflation qu'elles ont créée de toute pièce pour l'acquisition de permis de pêche, de pêcheurs actifs, afin de permettre à nos confrères autochtones de s’impliquer dans l'industrie? Encore des millions $ envolés en laissant, sans un sous les nouveaux acquéreurs, nos concitoyens autochtones, pour conduire leurs nouvelles opérations, le budget prévu à cette fin étant épuisé. Si vous voulez en savoir plus de ce gouvernement non-imputable de Pêches et Océans Canada dans le Gouvernement canadien, écrivez-moi. Gaston Langlais - Gaspé.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.