Affaires municipales et développement régional, Affaires policières et juridiques

Gastem contre Ristigouche : vers une entente hors cour?

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le maire Françcois Boulay confirme qu'un montant a été avancé dans « l'orientation proposée », ajoutant que la proposition, telle que présentée, n'intéresse pas sa municipalité

Le maire Françcois Boulay confirme qu'un montant a été avancé dans « l'orientation proposée », ajoutant que la proposition, telle que présentée, n'intéresse pas sa municipalité Photo : Antoine Rivard-Déziel

NEW CARLISLE — Ristigouche-sud-Est dit avoir reçu une proposition de Gastem en vue d'en venir à une entente hors cour.

Au lendemain de la visite du ministre Pierre Moreau qui a déclaré à Bonaventure  souhaiter un règlement négocié, le maire de Ristigouche-sud-Est, François Boulay, a confirmé que la partie de la société d'exploration a tenté une première approche auprès des avocats de sa municipalité, en suggérant « d'examiner la possibilité » d'une entente à l'amiable. La démarche aurait été entreprise « au cours du dernier mois », soutient M. Boulay.

L'élu confirme qu'un montant a été avancé dans « l'orientation proposée », ajoutant que la proposition, telle que présentée, n'intéresse pas sa municipalité. « L'écart entre le 1,5 M$ pour lequel [Gastem] nous poursuit et là où ils nous ont dit de regarder est énorme. On ne comprend pas pourquoi Gastem nous oriente vers cette direction-là », dit-il, ajoutant que sa partie « ne la saura pas avant qu'elle interpelle à nouveau [Gastem] pour savoir exactement ce qui est suggéré ».

Ristigouche-sud-Est ferme-t-elle la porte à une entente négociée? « Je ne peux pas dire ça, on n'a pas pris de décision, mais on ne considère pas cette option », répond M. Boulay.

Invité à commenter la démarche qui aurait été entreprise par ses avocats, telle que rapportée par M. Boulay, le PDG de Gastem, Raymond Savoie, n'a pas voulu commenter. Ce dernier a cependant répété être ouvert à une entente négociée. « La porte est ouverte. On a cherché à trouver une solution hors cour, on est ouvert à une discussion », s'est-il contenté de mentionner.

Rappelons que le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a déclaré hier vouloir souhaiter une entente négociée entre les deux parties. « Le pire des règlements est meilleur que le meilleur des jugements », a-t-il déclaré lors d'un point de presse, en marge d'une annonce à Bonaventure.

8 commentaires

windows 10 a écrit le 25 avril 2019

The content bring great value for readers. I can't stop reading news in this site everyday.

PS4 Emulator a écrit le 19 mars 2019

This website and I conceive this internet site is really informative !

teardrop flags a écrit le 5 mars 2019

This is really very nice post you shared, i like the post, thanks for sharing.. teardrop flags

teardrop flags a écrit le 5 mars 2019

This is really very nice post you shared, i like the post, thanks for sharing.. teardrop flags

Johanne Fugère a écrit le 16 septembre 2014

S’ils croient s’en sortir pour moins de $85,000.00 en se payant un avocat et en allant en cour contre cette compagnie, qu’ils y aillent en courant. Dans le cas contraire étant donné qu’ils ont déjà gagné leur cause au niveau environnementale, qu’ils règlent a l’amiable et évitent ainsi des frais indus a leur population.

Bilbo Cyr a écrit le 15 septembre 2014

Merci au conseil municipal de se tenir debout devant l'intimidation judiciaire, au nom de tous les buveurs d'eau. Même avec le règlement bonbon sur la protection de l'eau des libéraux, le projet n'aurait pas passé. Donner de l'argent à son agresseur pour qu'il cesse d'agresser, ça s'appelle du taxage! On ne va quand même pas faire des collectes d'argent public pour payer une bakchich à Gastem afin qu'ils refassent la même chose ailleurs! 89 millions d'actions à 2 cents, la poursuite est presque la valeur boursière de la compagnie...

Johanne Fugère a écrit le 15 septembre 2014

Au conseil municipal de Ristigouche-est concernant votre intention de fermer la porte : J’ai toujours été d’accord avec vos interventions dans ce dossier jusqu'à date mais la je me pose une sérieuse question : Dormez vous au gaz?

John Leblanc a écrit le 15 septembre 2014

M. Le maire vous pourriez au moins écouter ce qu'ils ont à dire au lieu de tout jeter du revers de la main. Votre attitude est très calvaire . Continuez de quêter

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.