Art, culture et loisirs

La Gaspésienne Maryse Goudreau lancera son premier livre à Paris

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Maryse Goudreau, lors de l’une de ses interventions sur les quais gaspésiens.

Maryse Goudreau, lors de l’une de ses interventions sur les quais gaspésiens. Photo : Michel Goudreau

La photographe gaspésienne Maryse Goudreau lancera son premier livre, intitulé L’appel, le 20 novembre, en marge de la foire Paris Photo, un événement dédié à la création photographique. 

L’appel est une monographie de Maryse Goudreau qui propose différents regards sur sa démarche visant à sensibiliser le public à l’abandon graduel des quais sur la péninsule gaspésienne et dans l’Est du Canada.  

Rappelons que la photographe multiplie les actions et les installations sur les quais de la région depuis trois ans. La désuétude des quais lui a par ailleurs servi de créer une analogie avec les procédés photographiques qui s’éteignent depuis l’apparition du numérique.

Afin d’élargir son projet, Mme Goudreau a réuni quatre auteurs, Michel Campeau, Adrienne Luce, Guy Sioui Durand et Pablo Rodriguez, pour traiter des intentions derrière sa démarche.

«L’appel propose des réflexions en lien avec le message de mes interventions. Par exemple, Adrienne Luce, une artiste de Chandler, a écrit un super beau texte sur le lien que les Gaspésiens entretiennent avec les quais. Guy Siou Durand, de Wendake, propose pour sa part une histoire de road trip en Gaspésie qui traite de la question des quais sous la perspective des autochtones», explique la photographe, ajoutant que le livre regroupe également plusieurs de ses photos.

Une occasion en or

Mme Goudreau se réjouit par ailleurs de pouvoir lancer son premier livre à la foire Paris Photo. Selon elle, il s’agit de l’endroit idéal pour attirer l’attention des libraires. «C’est un événement majeur pour la photographie. Des dizaines de libraires spécialisés en photographie de partout dans le monde seront présents», souligne-t-elle, ajoutant qu’elle sent que ce voyage lui rapportera beaucoup de retombées.

«En plus d’être un bon coup de promotion, la foire permettra à mon message de se faire entendre. Je ne pouvais pas demander mieux pour lancer mon premier livre», dit-elle.

Le lancement aura lieu à la Librairie du Québec à Paris. 

À lire aussi

Chandler : 400 figurants recherchés sur le quai

L’art au service de la mémoire des quais de la Gaspésie

3 commentaires

Bilbo a écrit le 12 novembre 2012

En quoi êtes-vous concerné par l'arbre généalogique de madame?

Maryse Goudreau a écrit le 8 novembre 2012

À Bilbo: Pour que ça marche, il faudrait que la foule porte des masques de la reine.

Bilbo a écrit le 8 novembre 2012

Bravo Maryse. Ton art est rassembleur. Tu devrais envoyer une copie de ton livre à Harper. On sait qu'il ne lit pas, mais peut-être qu'il comprendrait les images...

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.