Politique

La Gaspésie pourrait perdre un comté fédéral

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Philip Toone, député de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Philip Toone, député de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Le redécoupage de la carte électorale fédérale propose de faire disparaître la circonscription de Haute-Gaspésie-La-Mitis-Matane-Matapédia. Ce qui fait déjà grincer des dents.

Cette circonscription, qui est présentement représentée par le député
bloquiste Jean-François Fortin, sera écartelée entre les nouvelles
circonscriptions de Rimouski et de la Gaspésie. En Gaspésie, cela veut
dire que la réforme ajoutera à l'actuelle circonscription (qui comprend
les MRC d'Avignon, de Bonaventure, de Rocher-Percé, de la Côte-de-Gaspé
et des Îles-de-la-Madeleine) les MRC de Matane et de la Haute-Gaspésie.
Par contre, les municipalités d’Escuminac et Pointe-à-la-Croix
(comprises dans Avignon) passent du côté de la nouvelle circonscription
de Rimouski.

Voir la carte du redécoupage.

La nouvelle mouture du comté de la Gaspésie comprendra également la
partie de la MRC de La Matapédia constituée des municipalités de
Sainte-Marguerite-Marie et de Saint-Vianney, des municipalités de
paroisses de Saint-Alexandre-des-Lacs, de Saint-Tharcisius et de
Saint-Damase, du village de Saint-Noël, des territoires non organisés du
Ruisseau-des-Mineurs et du Lac-Casaul.

Par voie de communiqué, la Commission de délimitation des
circonscriptions électorales fédérales pour le Québec rappelle que «le
premier objectif de la commission dans la révision des limites consiste
à partager la province en circonscriptions dont la population correspond
dans la mesure du possible à la population moyenne. Une fois que les
communautés d'intérêts ou la spécificité ainsi que les facteurs
historiques et géographiques ont été pris en compte, l'écart entre la
population d'une circonscription et la population moyenne ne devrait pas
dépasser 25 %.»

La réaction du député néodémocrate de la Gaspésie-les-îles, Philip
Toone, n'a pas tardé. «La proposition n’a pas d’allure. La MRC d’Avignon
sera coupée en deux. En plus, le comté va pratiquement doubler de
superficie. Il sera presque impossible pour un député d’être disponible
pour les citoyens dans une région aussi vaste que ce qui est proposé en
allant en plus chercher une partie du Bas-Saint-Laurent. C’est ridicule
! Et franchement, je ne comprends pas la commission électorale».

M. Toone se promet «d’intervenir et d’encourager les gens à se
prononcer» lors des audiences publiques que la Commission compte tenir
sur toute cette question à l’automne. La Commission sera entre autres de
passage au palais de justice de Gaspé le 11 septembre prochain.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.