Développement économique et exportation

Gaspé : six millions pour redonner accès à la baie

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Le maire François Roussy, le député Georges Mamelonet et le ministre des Transports Norman McMillan étaient à Gaspé pour l'annonce d'une première tranche de 6 millions $ afin de concrétiser Berceau du Canada, un projet de 16 millions $.

Le maire François Roussy, le député Georges Mamelonet et le ministre des Transports Norman McMillan étaient à Gaspé pour l'annonce d'une première tranche de 6 millions $ afin de concrétiser Berceau du Canada, un projet de 16 millions $. Photo : Geneviève Gélinas

Transports Québec réserve 6 millions $ pour réaménager la route située au pied du centre-ville de Gaspé, au bord de l’eau. Il s’agit de la première étape du projet Berceau du Canada, qui vise à reconstruire sur pilotis neuf bâtiments historiques, un quai des festivités et une promenade à cet endroit.

«C’est la correction d’une erreur faite il y a longtemps, celle d’enlever l’accès à la baie aux citoyens et aux touristes», juge le maire de Gaspé, François Roussy. Berceau du Canada sera situé sur l’emplacement du vieux Gaspé, démoli au début des années 70 pour laisser place à un boulevard à quatre voies et à un stationnement de centre commercial.

La route 198 passera donc à deux voies sur une longueur de 1,1 kilomètre, entre l’intersection avec la 132 et celle avec la rue de la Reine. Deux nouveaux feux de circulation, des voies de refuge et des îlots (terre-plein) ralentiront la circulation et faciliteront les virages.

«Premier pas»

L’annonce de Transports Québec est un «premier pas» dans la réalisation de Berceau du Canada, estime le maire Roussy, puisque le projet totalise 16 millions $. La municipalité investira 1,3 million $. Gaspé souhaite une contribution de 7 millions $ de Développement économique Canada et 1,7 million $ du ministère québécois  du Tourisme.

M. Roussy est confiant d’obtenir le reste du financement. L’annonce de Transports Québec est «la bougie d’allumage», dit-il.

La construction de la route et des bâtiments s’échelonnera sur les années 2012 et 2013. Les passants pourront profiter du nouvel attrait à partir de 2014.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.