Affaires municipales et développement régional

Gaspé hausse ses taxes de 3,2 %

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Des citoyens se sont questionnés quant à l’impact d’investissements comme Berceau du Canada (sur la photo) sur leur compte de taxes.

Des citoyens se sont questionnés quant à l’impact d’investissements comme Berceau du Canada (sur la photo) sur leur compte de taxes. Photo : Geneviève Gélinas

GASPÉ – Les contribuables de Gaspé verront leur compte de taxes augmenter de 3,2 % en 2014, une hausse d’environ 51 $ par résidence qui porte la facture moyenne à 1618 $.

Le maire Daniel Côté estime qu’il s’agit d’un « tour de force » dans un contexte où les transferts de Québec diminuent. Un nouveau mode de calcul pour le remboursement de la TVQ et la baisse des revenus de péréquation retranchent 1,1 million de dollars au budget de la Ville, qui s’élève à 22,5 millions.

En 2014, les citoyens n’auront plus droit à l’escompte de 3 % dont ils bénéficiaient en payant leurs taxes en un seul versement. La Ville devra aussi puiser 450 000 $ dans son surplus accumulé pour équilibrer son budget.

Pour obtenir de nouveaux revenus, Gaspé souhaite vendre des terrains dont elle ne se sert pas pour une valeur totale de 500 000 $. L’agrandissement ou la construction de trois supermarchés (Super C, IGA de Rivière-au-Renard et de Gaspé) rapportera 225 000 $ en taxes supplémentaires.

La dette de Gaspé passera de 36 millions à 43 millions de dollars en 2014. Le service de la dette croît en proportion (+ 223 000 $).

Des critiques

Lundi soir, quelques citoyens se sont présentés à l’assemblée municipale malgré la tempête de neige pour critiquer la hausse de taxes et certains investissements.

« Cette fois-ci, ça frappe, a déclaré Johanne Bond. On se demande quelle part de Berceau du Canada [reconstitution historique au centre-ville], de la nouvelle salle de spectacles et de la gare [intermodale] nous retombe dessus. Ce n’était pas censé nous retomber sur la tête. »

Gaspé paie 3,9 millions du prix total de 34 millions pour ces trois infrastructures, soit 11 %. Le reste provient en majeure partie de Québec et d’Ottawa.

Le maire Côté affirme être « parfaitement à l’aise » avec les investissements réalisés. « Si on veut développer notre milieu, il faut investir. L’industrie touristique, c’est d’énormes retombées. Ultimement, ça rapporte à la municipalité. » Selon lui, la dette demeure « à un niveau très acceptable ».

L’an dernier, le compte de taxes de Gaspé avait augmenté de 3,5 % en moyenne. 

1 commentaire

Francine lapointe a écrit le 22 août 2014

J'habite à Cap des rosiers et nous avons comme service seulement les rebuts une fois par semaine et nous subissons nous aussi les augmentations c'est pas juste SVP réviser vos affaires

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.