Affaires policières et juridiques

Gaspé - bilan positif pour l’opération Clanche

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Quelque 260 véhicules ont été vérifiés l’été dernier dans le cadre de l’opération Clanche, visant notamment à réduire le phénomène de crissement de pneus.

Quelque 260 véhicules ont été vérifiés l’été dernier dans le cadre de l’opération Clanche, visant notamment à réduire le phénomène de crissement de pneus. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ - La Sûreté du Québec (SQ) a vérifié quelque 260 véhicules dans le cadre de la troisième édition de l’opération Clanche, tenue au cours de l’été par les policiers de la MRC de la Côte-de-Gaspé.

« Sans avoir obtenu les résultats attendus, l’opération Clanche a été un succès. C’est une opération unique à Gaspé parce qu’on travaille un phénomène très particulier : les incivilités, les crissements de pneus », indique le directeur du poste de la SQ de la MRC de la Côte-de-Gaspé, le lieutenant Yves Mercier.

Les objectifs visés par cette opération : freiner notamment la conduite dangereuse auprès des jeunes conducteurs et la sensibilisation sur les problématiques de crissement de pneu, les véhicules modifiés, l’attroupement de véhicules dans les lieux publics, les excès de vitesse, la conduite imprudente et sous capacité affaiblie.

« C’est un phénomène qui est en décroissance à Gaspé, selon les statistiques, au niveau des dragues de rue, des courses, des véhicules modifiés », souligne le Lt. Mercier.

Au cours de l’été, la SQ a émis un total de 43 constats d’infractions allant de l’omission de porter la ceinture de sécurité, la vitesse et des véhicules modifiés non conformes à la loi. Aussi, 17 avertissements ont été servis à des conducteurs  pour des défectuosités mécaniques et trois inspections mécaniques ont été demandées sur un total de quelque 260 véhicules qui ont fait l’objet d’une vérification. De plus, deux opérations ont été faites directement à la halte routière de Gaspé au cours de l’été afin de vérifier tous les véhicules présents.

Les effets

La sensibilisation auprès des vendeurs de pièces d’automobiles et des concessionnaires de véhicules sur la vente de pièces pour modifier des véhicules a donné des résultats : « On a sensibilisé les vendeurs, les garages qui vendaient ces pièces-là. On les a sensibilisés  sur ce qui était permis et ce qui n’est pas permis. Probablement que ces garages-là ne vendent plus ces équipements ou avertissent les jeunes que ce n’est pas accepté à Gaspé », ajoute le Lt. Mercier.

Il est difficile de mesurer les effets concrets de l’opération. « On ne peut pas dire que ce qu’on a mis en place à Gaspé a eu un effet direct sur les accidents. C’est dur à savoir, mais d’après moi, cela a eu un effet », souligne le lieutenant.

La halte routière de Gaspé et le quai de Rivière-au-Renard ont été les deux secteurs ciblés au cours de l’été. La participation des cadets policiers a permis également de faire davantage de sensibilisation auprès des jeunes.

M. Mercier souligne qu’il y aura certainement une quatrième édition l’an prochain.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.