Gaétan Lelièvre vise la continuité

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Gaétan Lelièvre au moment de son premier discours devant ses militants, lors de l'élection générale du  4 septembre 2012.

Gaétan Lelièvre au moment de son premier discours devant ses militants, lors de l'élection générale du 4 septembre 2012. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Le député péquiste sortant dans Gaspé, Gaétan Lelièvre, se fixe comme objectif de poursuivre la mise en œuvre du Plan de relance de la Gaspésie si jamais il était réélu le 7 avril prochain.

« Je veux poursuivre. On a une stratégie de développement de cinq ans. Je veux aussi m'attaquer aux autres dossiers que je n'ai pas eu le temps de régler, notamment le transport. C'est vraiment le défi et il y a encore beaucoup de travail à faire », indique-t-il.
Avant de devenir ministre délégué aux régions et responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine en septembre 2012, Gaétan Lelièvre a oeuvré dans le développement régional au cours des 30 dernières années dans les MRC et CLD du Rocher-Percé et de la Côte-de-Gaspé ainsi qu’à la direction de la Ville de Gaspé. Il possède aussi une maîtrise en développement régional.
Concilier le développement des ressources naturelles tout en respectant les attentes de la population représente également un énorme défi : « Si j'ai un autre mandat, ce sera un défi qui sera constant. Comment bien faire ça de façon responsable? », se questionne le député sortant.


Le dernier mandat
Gaétan Lelièvre trouve difficile de se prononcer sur sa perception du court mandat de 18 mois du gouvernement du Parti québécois.
« On n'est jamais bon juge quand on parle de nous-mêmes. Mais c'est un parti qui a amené de la rigueur au niveau de l'éthique, des règles de gouvernance. Il fallait mettre de l'ordre », avance M. Lelièvre.
Il estime que le Parti québécois a dû revoir l'ensemble des façons de faire dans le secteur des ressources naturelles « pour encadrer le développement qui était plutôt anarchique ».


Qui est-il?
Originaire de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, Gaétan Lelièvre vit avec sa conjointe depuis 35 ans. Il est aussi père de deux garçons. Comme loisir familial, il possède une petite ferme agricole.
La politique était une suite logique dans son plan de carrière : « C'est de continuer à travailler au développement de la région à partir d'un poste de député, dans l'arène politique, et avoir accès à des lieux privilégiés pour le développement de la région », explique M. Lelièvre.
Le Parti québécois représentait le mieux sa vision du développement régional : « C'est le parti qui a le plus démontré de sensibilité face aux régions ressources. J'ai lu l'ensemble des politiques de développement régional des 30 dernières années. C'est le parti qui m'offrait le meilleur coffre à outils pour aider ma région », estime le candidat péquiste.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.