Politique

Gaétan Lelièvre critique le «Projet Saint-Laurent» de la CAQ

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le ministre délégué aux Régions, Gaétan Lelièvre, critique sévèrement le «Plan Saint-Laurent» de la CAQ.

Le ministre délégué aux Régions, Gaétan Lelièvre, critique sévèrement le «Plan Saint-Laurent» de la CAQ. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Le ministre délégué aux Régions et député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, estime que le «Projet Saint-Laurent» de la Coalition avenir Québec (CAQ) oublie la Gaspésie. 

La formation de François Legault veut développer l'axe du fleuve, particulièrement entre Montréal et Québec, afin d'en faire un «Silicon Valley québécois».

Même si le chef caquiste affirme que les régions ne seront pas mises de côté, le député délégué aux Régions, Gaétan Lelièvre demeure prudent, mais fait ce constat. «À ce jour, c'est un projet où la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine sont absentes. Ce n'est pas ça qui va sauver les régions», dit-il.

«Il ne semble pas que les régions-ressources soient dans la mire de ce parti. La Gaspésie est aussi absente dans ce projet qu'elle l'a été dans le programme électoral de la coalition», indique M. Lelièvre.

François Roussy en ajoute

Le maire de Gaspé, François Roussy, ne voit rien de bon pour la région dans le projet de la CAQ. «M. Legault nous dit ''ça n'exclut pas les régions''. Moi, je pose la question ''comment ça inclut la région si on ne l'exclut pas?'' Ce qu'on voit, ce sont des crédits d'impôt et à l'investissement pour les entreprises qui s'installeront entre Québec et Montréal.»

Il souhaite que la CAQ se prononce sur le sort des régions. «Si on n'est pas exclus, j'aimerais savoir comment on est inclus», laisser tomber M. Roussy.

Le plan de relance bientôt présenté

Le ministre Lelièvre, responsable de la région, indique que le plan de relance de la Gaspésie est pratiquement terminé. Il sera présenté au conseil des ministres d'ici la fin du mois d’avril.

Il indique que le plan respecte «à quelques semaines près» l'horaire initial.

Selon M. Lelièvre, la question du transport sera un élément majeur de ce plan.

«On a de belles infrastructures, mais c'est difficile d'amener des gens, compte tenu des coûts et des délais. On n'est même pas en mode développement, on est en mode défense pour maintenir nos acquis», dit-il.

Le transport aérien est notamment ciblé. «C'est une priorité que je vais défendre. Si on ne règle pas ça, on va avoir de la difficulté à performer dans d'autres secteurs d'activités», souligne le ministre.

6 commentaires

Gaston Langlais a écrit le 28 mars 2013

Bonjour, @ M. Gaston Poirier. Je suis d'accord avec vous concerrnant les Conservateurs à Ottawa. Moi aussi je les mets dans la même poche que la CAQ. Lorsque les Conservateurs de M. Harper ont réalisé en 2006 que je n'étais aucunement un soumis inconditionnel, ils m'ont mis à la porte. Pour mon plus grand plaisir, les Conservateurs m'ont remplacé par quelqu'un de plus souple, M. Darryl Grey dont on connait le succès par la suite. Gaston Langlais - Gaspé.

Gilles Thibodeau a écrit le 27 mars 2013

@ Joseph Leblanc .Bonjour , bien oui c'est comique Bip Bip Bip , sauf que s'arrêter et écouter ça prouve que l'on porte attention aux demandes des gens , c'est mieux que de faire le Bulldozer avec les étudiants au coût de 90 millions $$ , tu sais ton Monsieur Bip Bip Bip là , que tu trouves si comique , bien ce n'est pas lui qui avait les deux mains sur le volant , bien non , imagines - toi qu'il était assis dans le coffre arrière pendant que d'autres conduisaient , je ne me souviens plus des noms , par contre si tu veux les connaître , les travaux de la commission Charbonneau peuvent te venir en aide , là tu y entendras les noms de ceux qui avaient les mains sur le volant bien enveloppé.

Joseph Leblanc a écrit le 27 mars 2013

Au lieu de critiquer la caq qui s'occupe donc de nos problêmes,c'est lui qui es au pouvoir ,qui demande a martine et Pierre-Yves de ce grouillez pour leur réglementation pour les forages pétroliers.Parce que si ça continue il va avoir amplement de temp pour critiqué dans l'opposition. BIP BIP BIP.......

Gilles Thibodeau a écrit le 27 mars 2013

@ Gaston Langlais . Bonjour .là je te reconnais même que je me pince pour m'assurer que c'est bien toi . rien à ajouter à ce que tu écris c'est là réalité du moment et ça doit changer . Tu sais Legault , il voulait être chef du P.Q , il ne c'est pas rallier au chef et est devenu un Bouchard , un opportuniste , un gars au hasard , séparatiste, fédéraliste ,autonomiste , je ne sais plus quoi et lui non plus d'ailleurs . Il n'a pas seulement aucune considération pour les régions , il ne sait même où elles sont . Puisque tu abordes le mot ciment , j'imagine que dans le cas Port Daniel tu demeures toujours prudent , retombées économiques obliges , je veux bien comprendre , mais ça demeure une mine à ciel ouvert qu'elle traverse la voie principale ou non, ce n'est pas un PIT de gravier ,dans 20 - 25 ans ce sera un gros trou pollué et puant, genre Ville St Michel et ne me dis que ce n'est pas les petits qui en profiteront , non les gros viendront s'y installer et ensuite ils s'en iront en nous laissant la merde , comme Murdock , Chandler , New Richmond et autres , mais faut être prudent , sauf que d'un autre côté faudrait peut-être penser à la 1re ,2e , 3e transformations , le trou sera plus gros mais il sera de plus longue durée ,genre une raffinerie à Gaspé au lieu de St Romuald . Gilles Thibodeau Chandler .

Gaston Poirier a écrit le 26 mars 2013

Pour une rare fois, je suis entièrement en accord avec M. Langlais à ce sujet... La CAQ, tout comme les Conservateurs au fédéral, n'ont rien à cirer de régions comme la nôtre...

Gaston Langlais a écrit le 26 mars 2013

Bonjour, Ça veut dire quoi le gros plan de M. François Legault? Dépolluer les rives du St-Laurent de Québec jusqu'à Montréal, afin de permettre l'implantation d'entreprises à haute valeur ajoutée. Je n'y comprends strictement rien. C'est comme si on vivait en Gambie. Là-bas, en s'éloignant le moindrement du fleuve Gambie, on arrive rapidement dans un autre pays: Le Sénégal. Le Québec représente pourtant trois fois la superficie de la France, on a nullement le besoin de couler du ciment dans la boue du fleuve St-Laurent. Malheureusement, M. Legault n'a aucune considération pour les régions du Québec, particulièrement celles qualifiées à tort de régions éloignées comme la nôtre, la Gaspésie. M. Legault n'arrive pas à comprendre qu'il ne sera jamais élu premier ministre par le seul vote des régions centrales. Vous pouvez toujours rêver M. Legault, ce n'est pas interdit... Gaston Langlais - Gaspé.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.