Fred la marmotte prédit un printemps tardif

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Selon Fred la marmottre de Val-d'Espoir, le printemps sera tardif.

Selon Fred la marmottre de Val-d'Espoir, le printemps sera tardif. Photo : Thierry Haroun

C’est à 7h10 jeudi matin que Fred la marmotte a prédit, sur le perron de l’église de Val-d’Espoir, que le printemps sera tardif.

Quelque 500 personnes de tous âges s’étaient rassemblées devant l’église du village pour entendre le verdict du Fred, âgé de quatre ans et pesant 11 livres. Le fait que la marmotte du Québec a vu son ombre signifie que l’hiver durera encore six semaines, au moins. C’était sa troisième prédiction.

L’an dernier Fred avait vu juste et l’année précédente il avait complètement raté son coup, confirme l’un des organisateurs, Roberto Blondin, qui dressait son bilan en point de presse qui s’est tenu aux alentours de 7h45. «C’est dix sur dix. On a atteint notre objectif», souligne-t-il, en précisant que cet événement d’envergure nationale est une fenêtre unique pour son village, situé dans le rang 5 de Percé, la MRC du Rocher-Percé. Il assure que cet événement sera de retour l’an prochain.

Des crêpes

Les premiers visiteurs sont arrivés un peu avant 5 h. Et à 6h30, plus de 200 déjeuners aux crêpes étaient déjà servis dans un bâtiment jouxtant l’église. Parmi les dignitaires présents, il y avait le député libéral de Gaspé, Georges Mamelonet, le maire de Percé, Bruno Cloutier, la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, et le président de la Commission scolaire René-Lévesque, Jean Couture. On notera aussi que cette initiative citoyenne a reçu l’appui d’une quinzaine de bénévoles et de nombreux commanditaires (VIA Rail, Caisses populaires Desjardins, Services ambulanciers de Percé, entre autres).

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.