Développement économique et exportation

Forte hausse du taux de chômage

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le taux de chômage en Gaspésie  s’élève maintenant à 15,1 %.

Le taux de chômage en Gaspésie s’élève maintenant à 15,1 %. Photo : Nelson Sergerie

Le taux de chômage en Gaspésie  a connu une hausse de 2,8 % en décembre pour se fixer à 15,1 %. 

La région a perdu 2600 emplois à temps plein, mais a gagné 800 travailleurs à temps partiel comparativement à novembre, pour une perte nette de 1800 emplois.

Au total, 34 400 personnes occupaient un emploi en Gaspésie, le mois dernier.

Variation importante par rapport à décembre 2011

La perte de 1000 emplois à temps partiel d'une année à l'autre explique en bonne partie la situation.

Si on compare les données recueillies par Statistiques Canada entre décembre 2011 et décembre 2012, il y avait 7100 travailleurs à temps partiel en décembre 2011 contre 6100 en décembre dernier. Mince consolation : il y avait 800 postes supplémentaires à temps partiel par rapport à novembre 2012.

Toutefois, la Gaspésie compte 28 200 travailleurs à temps plein alors qu'ils étaient 28 000 en décembre 2011, soit un gain de 200 emplois.

La Gaspésie comptait 6100 chômeurs en décembre dernier, soit 1000 de plus qu'en novembre et 1100 comparativement à décembre 2011.

Le taux de chômage était de 12,3% en novembre 2012 et de 12,5% en décembre 2011.

Tendance sur cinq ans

À 15,1%, il s'agit du plus haut taux de chômage en cinq ans pour le mois de décembre. Il faut remonter à 2008 pour trouver un taux supérieur, alors qu'il était de 19,4 %. À cette époque, la région comptait 33 300 emplois et 8000 chômeurs.

2 commentaires

Joseph Leblanc a écrit le 13 janvier 2013

C'est qu'a force de ce faire botté le cul ils vont avoir les fesses aux vifs comme ça ils vont pouvoir réclamé le chomage maladie(15 semaines) lollllll ! Et pour ce qui est d'inciter des entreprises a venir s'installer dans la région faite moi pas rire Certaines sectes sont a la veille d'installer une station de lavage a ste-flavie pour laver les impurs qui vont osés venir investir en Gaspésie.

Gaston Poirier a écrit le 10 janvier 2013

Martin Pelletier : Si le taux de chômage monte, c'est qu'il n'y a pas d'ouvrage. Si vous voulez botter le cul du monde pour qu'ils aillent travailler, ça va leur prendre de l'ouvrage, car même avec les fesses au vif, si t'as pas d'ouvrage, tu travailleras pas pis tu vas être contraint au chômage. La solution n'est pas de couper l'assurance-chômage, mais plutôt de favoriser la création d'emplois et d'inciter les entreprises à s'installer, à démarrer, et à rester chez nous. Créneaux d'excellence, crédits d'impôts spécifiques à la région, allouette! Il y a des solutions ; il faut seulement un peu plus de volonté politique pour les mettre en place! En attendant, la chose à éviter est de couper le filet social qui fait en sorte de garder notre main d'oeuvre en région, même si cette main d'oeuvre n'est active que saisonnièrement pour le moment.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.