Politique

Forêt : Québec solidaire plaide pour un meilleur contrôle public

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
La candidate de Québec solidaire dans Bonaventure, Patricia Chartier, croit que l’avenir de l’industrie forestière passe par une diversification des produits issus de la forêt.

La candidate de Québec solidaire dans Bonaventure, Patricia Chartier, croit que l’avenir de l’industrie forestière passe par une diversification des produits issus de la forêt. Photo : Antoine Rivard-Déziel

La candidate de Québec solidaire dans Bonaventure, Patricia Chartier, souhaite une meilleure prise en charge de la forêt publique par les communautés.

Mme Chartier, qui a présenté jeudi à New Richmond ses engagements en matière de foresterie, propose notamment la mise en place de comités locaux chargés de planifier l’usage de la forêt. «Ils seraient composés des entreprises, des élus et d’autres utilisateurs de la forêt, comme les gens qui font de l’écotourisme,  des pêcheurs et des chasseurs», explique-t-elle.

L’objectif visé par cette politique serait de remettre la responsabilité des forêts entre les mains des communautés. «Il y a beaucoup de choses qui peuvent se faire en forêt autre que la coupe forestière», poursuit Mme Chartier, en donnant en exemple la culture de champignons.

La candidate de la formation politique de gauche croit par ailleurs que la crise forestière qui sévit démontre que le modèle d’exploitation de la forêt a atteint sa limite. Elle propose donc de favoriser le développement de fermes forestières et de coopératives pour assurer la pérennité des forêts.

Afin de stabiliser les marchés du bois sur le plan local, le programme de Québec solidaire souhaite encourager l’utilisation de bois dans son vaste chantier de rénovation écoénergétique.

Mme Chartier indique aussi qu’avec le «virage vert» proposé par son parti, la biomasse aurait une place significative dans l’industrie forestière. «Nous souhaitons rénover tous les bâtiments publics et nous pourrions supporter le chauffage à la biomasse», souligne-t-elle.

Québec solidaire s’engage par ailleurs à inclure les communautés autochtones dans la gestion de la ressource forestière au Québec.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.