Politique

Forêt et agriculture : Québec solidaire veut un plan sud

Par ,
Le chef de Québec solidaire, Amir Khadir, accompagné de sa candidate dans Bonaventure, Patricia Chartier

Le chef de Québec solidaire, Amir Khadir, accompagné de sa candidate dans Bonaventure, Patricia Chartier Photo : Julie Delisle

L’agriculture et la forêt gaspésiennes doivent être soutenues par un plan sud soutient Québec solidaire.

La candidate dans le comté de Bonaventure, Patricia Chartier, soutient que la crise qui sévit actuellement dans la région ne peut se résorber qu’en investissant massivement auprès des petits producteurs alimentaires.

«Favoriser une meilleure distribution des produits locaux auprès des grandes surfaces en changeant les règles qui avantagent les gros fournisseurs est envisageable. La mise en marché actuelle tue les petits producteurs», dénonce la solidaire qui ajoute qu’une politique d’achat dans les institutions comme les hôpitaux et écoles est aussi possible. «C’est aussi de la prévention. Quand on mange de bons produits, les gens sont moins malades par la suite».

Une Gaspésie sans OGM, la mise en place d’un abattoir pour les producteurs de bœuf et un meilleur support vers l’agriculture biologique sont aussi dans les cartons de Québec solidaire.

Agroforesterie

Insistant sur l’urgence de mettre en place la loi sur le régime forestier avant la période prévue en 2013, Patricia Chartier souhaite également la création d’un nouveau programme collégial sur le réaménagement des écosystèmes endommagés. «En ce moment, la foresterie est enseignée de façon traditionnelle. Les inscriptions sont en chute libre. C’est difficile d’attirer des jeunes avec le modèle actuel. Ça créerait une main-d’œuvre qualifiée.»

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.