FMBM : une 9e édition couronnée de succès malgré la pluie

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le porte-parole de la 9e édition du FMBM, Damien Robitaille, a offert une prestation très énergique samedi soir sous le grand chapiteau.

Le porte-parole de la 9e édition du FMBM, Damien Robitaille, a offert une prestation très énergique samedi soir sous le grand chapiteau. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Malgré la pluie et le temps maussade, les organisateurs du Festival Musique du Bout du Monde à Gaspé dressent un bilan satisfaisant de leur 9e édition.

Même si les visiteurs ont été moins nombreux à déambuler sur la rue de la Reine cette année, le temps gris n’a pas découragé le public à assister aux grands spectacles.

Les organisateurs de l’événement estiment à plus de 5 000  le nombre de personnes qui ont foulé le sol du chapiteau principal pour les spectacles payants. Les résultats officiels seront dévoilés au cours des prochaines semaines, mais l’organisation confirme qu’il s’agit d’une augmentation par rapport à l’an dernier.

«Notre formule qui propose une programmation équilibrée entre des artistes connus du grand public et des découvertes a fonctionné. Nous sommes très satisfaits», souligne le directeur du FMBM, Martin Roy.

La présence de Vincent Vallières et de Kobo Town en ouverture du festival aura notamment permis au festival de connaître le jeudi soir le plus achalandé de son histoire avec plus de 1 300 billets vendus.

Le très attendu spectacle de Damien Robitaille et ses invités a quant à lui conquis une foule de plus de 2 500 personnes samedi soir sous le chapiteau. Créée spécialement pour la 9e édition de l’événement, cette production, qui a réuni sur scène Marie-Pierre Arthur, Wesli, Stefie Shock, Tomas Jensen et Mélissa Lavergne, a été offerte avec beaucoup d’énergie.

La Gaspésienne Marie-Pierre Arthur était tout sourire lors de son passage sur scène à l’occasion du grand spectacle de Damien Robitaille, samedi soir.

Le coloré franco-ontarien, qui avait eu carte blanche de la part des organisateurs pour concocter le spectacle, a su bien doser les interventions de chacun de ses invités pour offrir un vibrant spectacle de plus de trois heures, au grand plaisir des spectateurs.  

Coup de cœur

Selon plusieurs festivaliers rencontrés par GRAFFICI.CA au cours de la fin de semaine, le coup de cœur de cette 9e édition a été la prestation de la formation SMOD jeudi soir. Formé de trois Maliens, le groupe a endiablé la foule avec ses chansons rythmées et teintées de folk, de rap et de musique traditionnelle malienne. «Pour les amateurs de musique du monde, c’est définitivement ce groupe qui remporte la palme d’or cette année», a commenté M. Roy, qui semble partager l’avis des festivaliers.

Un des membres de SMOD, une formation qui a offert une prestation qui restera longtemps gravée dans la mémoire des spectateurs.

Les attentes étaient donc très élevées pour la deuxième partie du spectacle, offerte par le rappeur africain Didier Awadi. Moins énergique que les membres de SMOD, l’artiste sénégalais a tout même livré une bonne prestation en faisant découvrir ses textes engagés.

Son artiste invité, le rappeur québécois d’origine algonquine, Samian, a quant à lui donné une tournure politique au spectacle en invitant les spectateurs à ne pas voter pour les libéraux le 4 septembre prochain.

Moins de gens à l’extérieur

Si les mauvaises conditions météorologiques n’ont pas eu d’impact négatif sur la vente de billets, elles ont cependant découragé plusieurs festivaliers à participer aux activités gratuites sur la rue de la Reine.

Les festivaliers étaient moins nombreux cette année sur la rue de la Reine.

Le volet des arts de la rue au centre-ville était de retour.

À l’exception du Grand carnaval du vendredi soir, qui a réuni des centaines de personnes, la principale artère du centre-ville de Gaspé était visiblement moins bondée que lors des éditions précédentes. «C’est sûr que la pluie a provoqué une baisse de l’achalandage pendant les activités du jour, mais nous n’avons pas de contrôle sur la météo», souligne le directeur de l’événement.

Vers une 10e édition

Les organisateurs sont déjà en train d’élaborer la prochaine édition du festival. Le directeur de l’événement indique que deux consultants ont été engagés pour soutenir le comité d’organisation en vue du dixième anniversaire. «La formule n’est pas encore choisie, mais nous promettons un gros wow, ça c’est certain», promet M. Roy.

Le budget d'opération s’est élevé à près 700 000 $ pour l'édition 2012.

À lire aussi

Gaspé : coup d’envoi du Festival Musique du Bout du Monde

Le Festival Musique du Bout du Monde dévoile sa programmation

Le FMBM remporte l’or aux Grands prix du tourisme

Damien Robitaille porte-parole de la 9e édition du FMBM à Gaspé

Dans les coulisses du Festival Musique du Bout du Monde

 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.