Développement économique et exportation

Financement complété pour Orbite

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
: Les travaux visant à compléter la construction et l'acquisition d'équipements pourront reprendre à l'usine d'Orbite Aluminae à Cap-Chat.

: Les travaux visant à compléter la construction et l'acquisition d'équipements pourront reprendre à l'usine d'Orbite Aluminae à Cap-Chat. Photo : Johanne Fournier

CAP-CHAT – Avec un montant amassé de 16 millions de dollars, Orbite Aluminae annonce qu'elle a complété le financement public qu'elle avait projeté. 

Celui-ci s'additionne aux 40 millions $ qui proviendront de l'entente convenue avec Crede Capital Group, une institution d'investissements américaine.

 

« Nous sommes maintenant en bonne position pour réaliser nos priorités d'affaires à court et moyen termes, dont la finalisation de notre usine d'alumine de haute pureté et le développement de nos projets de traitement de boues rouges avec notre partenaire Veolia, se réjouit le chef de l'exploitation d'Orbite, Glenn Kelly. Les efforts de construction et d'optimisation à l'usine d'alumine de haute pureté débutent dès aujourd'hui. »

 

Relance de la construction de l'usine

 

Les profits nets du placement de 16 millions $ seront consacrés à la finalisation de la construction de son usine d'alumine de haute pureté de Cap-Chat. Orbite s'en servira également pour son fonctionnement et son fonds de roulement.

 

La construction de la phase 2 du bâtiment avait été arrêtée à cause des problèmes de liquidités rencontrées par la compagnie. Ceux-ci étaient directement liés aux frais de construction et d'achat d'équipements qui dépassaient largement les prévisions budgétaires de l'entreprise.

 

Cette annonce a eu peu de conséquences sur le titre de la société à la Bourse de Toronto. Mercredi, il a connu une hausse de moins de 3 % par rapport à la dernière clôture des marchés, pour s'échanger à 39 cents.

2 commentaires

Bilbo Cyr a écrit le 19 décembre 2013

Un BAPE pour la transparence, ça aiderait plus qu'une clause grand-père d'un gouvernement-actionnaire.

Sylvain Genois a écrit le 16 décembre 2013

Lorsque la cie Orbite a débuté la construction de son usine en 2012, l'optimiste était à son plus haut, et l'action variait de $2. à $3. Le manque de transparence de la Cie et l'impassience des investisseurs a fait chuté le titre à $1. La dérape du secteur des métaux a fait le reste. Nous revenons à la case départ et l'optimiste du début de la construction reviendra bientôt à condition que la Cie soit boucoup plus transparente et quelle présente des commandes de clients sérieux. À ce moment nous franchirons le cap du $1 assez rapidement. Tout ça si il n'y a pas encore de surprise comme seul Orbite sait faire. Sylvain Genois

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.