Art, culture et loisirs

Fin d’une galerie d’art à Percé

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Le peintre Gilles Côté est conscient que plusieurs artistes perdent un lieu de diffusion avec la fermeture de sa galerie.

Le peintre Gilles Côté est conscient que plusieurs artistes perdent un lieu de diffusion avec la fermeture de sa galerie. Photo : Geneviève Gélinas

La Galerie d’art Gilles Côté de Percé ferme ses portes après quatre étés, faute de rentabilité. 

Le peintre partageait les murs avec 25 à 45 autres artistes chaque été depuis 2009, de juin à octobre. «Je m’étais donné une dernière chance cet été, dit M. Côté. Ce n’est pas assez rentable. […] Je ne peux pas être là seulement pour le sourire des gens.»

M. Côté lance la perche à d’autres artistes, afin qu’ils partagent les coûts en assumant une présence à la galerie d’art. Il n’est pas exclu que la galerie rouvre sous cette nouvelle formule, affirme-t-il. Sinon, la galerie d’art aura vécu son dernier jour le 9 octobre.

Gilles Côté louait un bâtiment au cœur du village, propriété de la Coopérative d’alimentation de Percé (qui y avait son épicerie jusqu’en 2009). La Coopérative avait remis la construction de 1840 dans son état d’origine : une grande pièce habillée de lattes de bois, avec une mezzanine à l’étage.

Le peintre, ancien résidant de Barachois, habite maintenant Québec, où il a ouvert une galerie d’art en juin.

4 commentaires

Gilles Thibideau a écrit le 22 octobre 2012

Bonjour . Oui M. Owen Bouchard voit juste , moi cette année j'y suis allé à Percé , la dernière visite datait de 5 ans et tout ce que j'ai remarqué de nouveau , ce sont les stationnements payants.

Julie a écrit le 22 octobre 2012

Dommage, en effet, la galerie était une merveille avec tant d'artistes de talent! Domaine pas facile, mais extraordinaire à la fois. J'espère que le projet pourra renaître dans une forme plus viable. Bonne chance dans vos démarches!

jftapp a écrit le 22 octobre 2012

Triste nouvelle...la galerie Côté apportait une valeur ajouté à l'éventail de souvenirs de trop souvent faible authenticité de Percé!

Owen Bouchard a écrit le 22 octobre 2012

Percé...est définitivement en difficulté. L'industrie touristique doit nécessairement se prendre en main et ce n'est pas seulement le Village, c'est la région. J'ose croire qu'il y a une Chambre de Commerce responsable pour rassembler les intervenants afin de dicter une vision de l'avenir, il en và de leur survie.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.