Art, culture et loisirs

Le festival Les Percéides mise sur le cinéma gaspésien

Par ,
François Cormier, directeur général et artistique du festival Les Percéides.

François Cormier, directeur général et artistique du festival Les Percéides. Photo : Ariane Aubert Bonn

L’ANSE-À-BEAUFILS – La programmation du festival Les Percéides propose une riche sélection gaspésienne pour sa 5e édition.

Le festival du cinéma d’auteur se tiendra du 28 au 30 août, à la Vieille Usine de L’Anse-à-Beaufils. Comme lors des éditions précédentes, plusieurs réalisateurs et acteurs seront sur place afin de rencontrer le public.

Gaspésie à l’honneur

De nombreux courts et longs métrages gaspésiens seront présentés. Parmi eux, on compte « Claude Allard : le regard vers l’autre », d’Andrée Allard. L’abbé Allard sera présent pour la projection.

Marc-Olivier Audet, de la Baie-des-Chaleurs présentera « Courir », un film présenté dans le cadre du concours de courts-métrages gaspésiens. Le réalisateur Alexis Fortier Gauthier présentera le film « Gaspé Copper », portant sur l’histoire de Murdochville. « L’esprit de la Saint-Jean » de Vincent Ouellet-Vinzi, tourné à Percé, est également dans la programmation de l’évènement. Finalement, Sarianne Cormier sera sur place pour la diffusion de son œuvre « Les vestiges », tournée à Newport.

Désormais associé à d’autres évènements de cinéma comme le festival Regard sur le court métrage du Saguenay et le Carrousel international du film de Rimouski, le festival les Percéides fera rayonner le cinéma gaspésien dans la province. « Les responsables de ces festivals seront ici et pourront connaître et sélectionner des œuvres gaspésiennes », affirme le directeur général et artistique du festival, François Cormier. La programmation complète de l’évènement est disponible au www.perceides.ca.

Présidente du jury

Le jury sera présidé par Chloé Sainte-Marie. Actrice et conjointe du cinéaste Gilles Carle, elle a été sélectionnée par M. Cormier en raison de sa présence dans la région cet été avec l’exposition « Parce que c’est lui », portant sur les œuvres de son défunt conjoint. « C’était le meilleur moment pour l’inviter », lance M. Cormier. Jointe au téléphone pendant la conférence de presse, Mme Sainte-Marie a affirmé être heureuse de sa position en tête du jury. Elle a signifié son impatience de se replonger dans le monde du cinéma.

1 commentaire

Patrice hamel a écrit le 11 octobre 2013

Salut François ,très heureux de te revoir et quel bel idée ce festival ...a très bientôt je l'espère...Pat

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.