Art, culture et loisirs

Le Festi-Plage voit grand pour sa 10e édition

Par ,
Robert Nicolas, responsable des communications; Ghislain Pitre, président de l'évènement et Joël Berthelot, responsable de la programmation.

Robert Nicolas, responsable des communications; Ghislain Pitre, président de l'évènement et Joël Berthelot, responsable de la programmation. Photo : Ariane Aubert Bonn

CAP D'ESPOIR - Le Festi-Plage de Cap d'Espoir présentera quatre soirées de spectacles d'envergure pour sa dixième édition qui se déroulera du 23 au 27 juillet prochain.

Pour l'occasion,les Cowboys Fringants, Paul Daraîche, Pixie Lee Band, Lucky Uke, Sylvain Cossette, Marc Dupré et ses invités de l'émission La Voix et la formation Glow fouleront la scène Desjardins du Festi-Plage de Cap d'Espoir.

L'évènement familial tenu directement sur la plage comprend des spectacles et des activités sportives, ainsi que des concours. Chaque année, le weekend d'activités se conclut par la saucette, où les festivaliers se jettent à la mer.

Pour la première fois, les organisateurs de l'évènement ont adressé des demandes de subvention à la Conférence régionale des élus et au ministère du Tourisme. Avec un budget d'opération de 325 000 $, soit 75 000 $ de plus que l'année dernière et plus de dix fois le budget de démarrage d'il y a dix ans, les quelque 50 000 à 60 000 $ amassés par les commanditaires de la région pourraient être bonifiés par des partenaires d'envergure. Actuellement, le festival génère ses revenus par les commanditaires locaux, les entrées et les ventes au bar. Avec une moyenne de 8 000 visiteurs par année, le président du conseil d'administration du Festi-Plage, Ghislain Pitre, espère attirer 12 000 visiteurs en 2014.

Dépendants du beau temps

Pour qu'un évènement de la sorte soit rentable, les entrées sur le site doivent être nombreuses. « L'année dernière, le mauvais temps nous a forcés à annuler une soirée. On a fini le festival avec seulement 5 000 dollars de profit », indique Ghislain Pitre. Pour parer à des imprévus de la sorte, le comité organisateur bénévole a accumulé, au fil des années, un surplus de 85 000 dollars. Selon les membres du comité, il suffit de quelques jours de mauvais temps pour que ce coussin de sécurité ne s'envole. « On met nos chapelets sur la corde à linge », lance à la blague Ghislain Pitre, en expliquant que l'évènement dépend totalement de la météo.

Dix ans d'évolution

Le Festi-Plage a été fondé dans les années 80 sous le nom de Beach Party de Cap d'Espoir. L'évènement s'est éteint pendant les années 90 pour renaitre en 2005, puis prendre le nom de Festi-Plage en 2010. Lors de sa renaissance en 2005, l'évènement fonctionnait avec un budget de 25 000 dollars. « Aujourd'hui, on ne panique pas quand on paie les cachets d'artistes à 30 000 dollars », précise Gilles Pitre. Petit à petit, le festival a pris racine et attire désormais un public comprenant 38 % de touristes, générant plus de 2521 nuitées dans les environs.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.