Femmessor acquiert un immeuble à revenus à Carleton-sur-Mer

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Femmessor Gaspésie-les-Îles a fait l’acquisition de l’immeuble qui l’abritait depuis neuf ans à Carleton-sur-Mer.

Femmessor Gaspésie-les-Îles a fait l’acquisition de l’immeuble qui l’abritait depuis neuf ans à Carleton-sur-Mer. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Après plusieurs mois de recherche de financement et de préparation, l’organisme Femmessor Gaspésie-les-Îles acquiert un immeuble à revenus sur le boulevard Perron au cœur de Carleton-sur-Mer.

Locataire depuis neuf ans d’un local situé dans cet immeuble, l’organisme qui vient en aide aux femmes entrepreneures installe donc son siège social pour de bon à Carleton-sur-Mer.

La présidente de Femmessor Gaspésie-les-Îles, Nathalie Sirois, souligne qu’en plus d’assurer un revenu stable à l’organisme, l’achat du bâtiment se veut une façon de prêcher par l’exemple. «Comme nous sommes une organisation qui aide les femmes […] à se démarrer en affaires, il s’agissait d’une occasion […] qu’on ne pouvait pas laisser passer», a-t-elle expliqué, en marge d’une conférence de presse tenue la semaine dernière pour annoncer l’acquisition de l’immeuble.

Un «carrefour entrepreneurial»

Au-delà des revenus rattachés à cet investissement, le conseil d’administration de Femmessor souhaite donner à l’édifice une vocation de «carrefour entrepreneurial» en favorisant l’établissement d’organismes susceptibles d’offrir des services à des femmes d’affaires et à des entreprises gaspésiennes. «L’idée est d’avoir un point d’ancrage commun. De cette façon, il est possible à moyen terme d’envisager le partage de services entre les organisations», poursuit Mme Sirois.

Actuellement, l’immeuble est occupé par Femmessor, la notaire Maggie Landry, le Carrefour jeunesse emploi Avignon-Bonaventure et Concept K, une entreprise de Sainte-Anne-des-Monts qui offre des services promotionnels et qui souhaite percer le marché de la Baie-des-Chaleurs.

Le projet d’acquisition du bâtiment a nécessité un investissement de plus de 200 000 $ et a été rendu possible grâce au soutien d’Investissement Québec, le SADC Baie-des-Chaleurs et la caisse populaire Tracadièche de Carleton-sur-Mer.

 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.