FADOQ : une accréditation pour les résidences privées

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La FADOQ régionale propose un outil pour aider les aînés à mieux cibler les résidences d'hébergement privées.

La FADOQ régionale propose un outil pour aider les aînés à mieux cibler les résidences d'hébergement privées. Photo : Nelson Sergerie

Le réseau FADOQ lance le programme Qualité Logi-être, une référence pour les aînés à la recherche d'une résidence d'hébergement privée de qualité.

Ce programme de certification beaucoup plus élaboré que celui mis en place par Québec repose sur 26 normes et mesure le niveau de satisfaction des résidants sous cinq axes : l'identité, l'intimité, la sécurité, le confort et la participation.

«La certification de Québec ne regarde que les aspects sociosanitaires et le Code du bâtiment. Nous, on regarde l'environnement physique et humain et la satisfaction des résidants. C'est la différence entre les deux», précise le coordonnateur régional, Gérald O'Connor.

«On vérifie l'environnement physique : l'apparence de la résidence, les rampes, les toilettes, les chambres. On va vérifier aussi l'environnement humain : comment le personnel se comporte envers les résidents, la politesse, la courtoisie et les services offerts», ajoute M. O'Connor.

Un questionnaire sera remis aux résidants afin d'évaluer le centre d'hébergement visité. Les propriétaires auront également à se préparer  avec un cahier de charge.

Le programme vise les 57 résidences privées sur le territoire de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

«Les propriétaires vont être invités à une rencontre d'information par MRC. On va beaucoup insister sur l'aide qu'on peut apporter aux propriétaires pour améliorer certaines choses. Déjà, deux résidences nous ont contactés pour avoir des visites», indique M. O'Connor.

Les résidences accréditées seront classifiées avec des maisonnettes, sous le même principe que dans l'industrie hôtelière.

La participation se fera sur une base volontaire. «Si on pouvait aller en chercher une vingtaine sur 57, on serait à 50 %. Ce serait bien pour un début», dit M. O'Connor.

Elles seront inscrites sur le site internet de la FADOQ afin de permettre aux aînés de choisir un établissement reconnu.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.