Cimenterie

EVP pas convaincu par les propos de Christian Gagnon

Par ,
Bilbo Cyr, d'Environnement vert-plus, croit que de nombreuses questions restent sans réponses, malgré les récentes explications fournies par le président de Ciment McInnis, Christian Gagnon.

Bilbo Cyr, d'Environnement vert-plus, croit que de nombreuses questions restent sans réponses, malgré les récentes explications fournies par le président de Ciment McInnis, Christian Gagnon. Photo : Gilles Gagné

CARLETON-SUR-MER – Le porte-parole d’Environnement vert-plus, Bilbo Cyr, est loin d’être rassuré par les propos du président-directeur général de Ciment McInnis, Christian Gagnon, qui a envoyé cette semaine une lettre aux médias afin de défendre la fiche environnementale de la cimenterie de Port-Daniel, actuellement en construction.

M. Cyr se demande pourquoi M. Gagnon, à mesure que les critiques au sujet de son projet s’intensifient, abaisse le volume de gaz à effet de serre que devrait produire la cimenterie.
 
« C’était 2 millions de tonnes par an en novembre 2013, selon l’étude de Génivar, puis 1,85 million de tonnes au début de l’année, et maintenant, c’est 1,76 million de tonnes. M. Gagnon affirme dans sa lettre que l’usine produira 6 % des gaz à effet de serre industriels au Québec. Mais si on prend les données initiales, 2 millions de tonnes sur 26 millions de tonnes des GES industriels du Québec, ça donne pas loin de 8 % », souligne M. Cyr.
 
Christian Gagnon affirme aussi dans sa lettre que la cimenterie n’atteindra jamais ces niveaux de gaz à effet de serre parce que les usines ne produisent pas à pleine capacité à leur première année d’exploitation. Il précise que dès la deuxième année, Ciment McInnis intégrera de la biomasse dans ses fours, afin de réduire l’utilisation de coke de pétrole, le résidu de raffinerie qui vaut de nombreuses critiques à la compagnie.
 
« Ciment McInnis parle d’utiliser éventuellement 50 % de biomasse (comme carburant de ses fours). Je ne sais pas si des études ont été faites pour déterminer l’impact que pourrait avoir l’utilisation d’autant de biomasse par Ciment McInnis mais on peut se demander s’il ne faudrait pas raser la Gaspésie pour alimenter la cimenterie », ajoute Bilbo Cyr.
 
Il est plus que jamais convaincu que le projet aurait dû et devrait encore être soumis à une étude d’impact environnemental avec audiences publiques. Les lacunes observées par la juge Claudine Roy, qui a fait arrêter des travaux préparatoires de Trans-Canada à Cacouna, notamment parce que le ministère québécois de l’Environnement ne respecte pas ses propres lois, n’ont rien fait pour augmenter l’estime que porte Bilbo Cyr à l’endroit des décisions du ministre David Heurtel.
 

« Ce qui fait encore défaut avec le projet de Port-Daniel, c’est que le système de filtration que veut installer Ciment McInnis, si efficace soit-il, ne nous renseigne aucunement sur l’effet cumulatif pour l’environnement de la Gaspésie des émissions que produiront les cheminées de Ciment McInnis. Le coke de pétrole sortant des raffineries contient de plus en plus de mercure et de plomb, bref les substances que les compagnies pétrolières ne peuvent plus laisser dans leur essence. Le mercure chauffé sort en vapeur. Ciment McInnis nous dit que des manches humides récupéreront une grande partie des émissions. Pourtant, la surveillance du ministère de l’Environnement en matière d’émissions produites par les cimenteries est très faible (le ministère n’est pas tenu de les vérifier plus d’une fois par année). Il y a des erreurs possibles lors de l’exploitation, ou la paresse ou la cupidité », conclut M. Cyr.

27 commentaires

Gilles Thibodeau a écrit le 2 octobre 2014

Bonjour. Compilation de la pétition en appuie à Ciment Mcinnis dans notre M.R.C. Rocher Percé. 5980 signataires. Merci à tous(tes).

Joseph Leblanc a écrit le 2 octobre 2014

LOLLL, LOLLL, LOLL ils manquaient juste la cerise verte ( A. Picard ) sur le Banana split .... LOLL, LOLL, LOLL

albert picard a écrit le 2 octobre 2014

Si vous ne savez pas Marc-André, faites comme les environnementalistes, appelez. Appelez les. Appelez Lafarge pour obtenir des réponses, vous verrez bien le genre de réponses que vous obtiendrez. Vous êtes comme Jessie finalement. Vous ne savez pas mais la peur vous envahit. De là vos sursauts.

albert picard a écrit le 2 octobre 2014

Tiens voilà Marc-André qui fait dans la généalogie. Il est en train de s'abîmer sur la lignée.

albert picard a écrit le 2 octobre 2014

Un peu de rigueur Jessie, S.V.P. Le monde n'est pas né en même temps que vous? Ce genre de projet industriel est révolu parce qu'il ne fait pas ses preuves et ne l'a jamais fait.

albert picard a écrit le 2 octobre 2014

Dites-moi Paul, vous avez vu ça où le contrat qui stipule qu'à l'ouverture de la future cimenterie, si elle se réalise, les autres cimenteries devront fermer?

Cécile Martel Robitaille a écrit le 1 octobre 2014

BAPE: http://www.bape.gouv.qc.ca/

Cécile Martel Robitaille a écrit le 1 octobre 2014

En attendant le BAPE, je suis en santé et ne voudrais pas de maladies à quiconque. Les maudits cancers sont donbin méchants....

Cécile Martel Robitaille a écrit le 1 octobre 2014

En attendant le BAPE, je respire l'air et ne me demande pas ce qu'il y a dedans, encore.

Cécile Martel Robitaille a écrit le 1 octobre 2014

En attendant le BAPE, je lis ce que contient la nourriture que j'achète à l'épicerie, à la pharmacie,.... Par la suite, je fais des choix éclairés et réfléchis que j'assument en tant qu'individu.

Cécile Martel Robitaille a écrit le 1 octobre 2014

Que les clans d'opinions et de faits se divisent ca arrive, même si je trouve ca triste. Rappelons nous que si conflit existe, c'est qu'il y a mauvaise communication. Le BAPE, c'est notre droit d'accès à l'information, personne ne peut se permettre de juger le réel impact (positif/négatif, économique/social/environnemental/touristique....). Il nous manque de l'information- c'est clair et évident!

Christian Fraser a écrit le 1 octobre 2014

Merci aux Bilbo, Zibeau, Garon et autres d'élever le débat avec des arguments et des propos respectueux. Votre implication et votre vision d'avenir est très inspirante. Merci aussi aux autres personnes avec une opinion inverse de soutenir vos propos avec des arguments, ce qui enrichit le débat. Et MERCI à Graffici de retirer rapidement tous les messages injurieux avec des attaques personnelles et irrespectueuses qui minent la raison d’être de cette plateforme.

Philippe Garon a écrit le 30 septembre 2014

Bonjour Monsieur Haché, Je vous remercie de m'accorder le titre élogieux de poète. Gilles Vigneault est un poète. Suzanne Jacob, Hélène Monette, Jean-Paul Daoust, Claude Péloquin et Michèle Lalonde sont des poètes. Félix Leclerc, Gaston Miron et Roland Giguère étaient des poètes. Évidemment, je ne leur arrive pas à la cheville. Mais je travaille fort pour faire partie de cette noble tribu. Et surtout, pour être un citoyen honnête, responsable et pour grandir en sagesse.

Philippe Garon a écrit le 30 septembre 2014

Bonjour monsieur Jacques D, Pourquoi m’attaquez-vous personnellement ? Qu’est-ce qui vous permet de dire que j’ai un « besoin personnel de fainéantise » ? Est-ce que vous avez déjà marché dans mes souliers ne serait-ce qu’une journée pour me juger ainsi ? Et quel est le lien entre ces arguments « ad hominem » et le projet de cimenterie? Effectivement, comme de nombreux entrepreneurs qui travaillent dans différents domaines économiques, j’ai bénéficié de l’aide financière de l’État et j’en suis très reconnaissant envers mes concitoyens. Non seulement ma PME peut ainsi fournir du travail à différentes personnes et ainsi générer des retombées dans le milieu, mais en plus, je me sens le devoir de servir la population du mieux que je peux. En tant qu’artiste, mon rôle est de produire des œuvres significatives, porteuses de sens et d’espoir. Ça rejoint mon rôle de citoyen, qui est de m’impliquer pour apporter ma petite contribution pour que nous puissions ensemble bâtir un monde meilleur. Au-delà de l’impact très important de la culture dans notre société sur le plan économique, je suis certain que vous allez être d’accord avec moi que c’est un des principaux éléments qui nous distinguent en tant qu’êtres humains. La peinture, le cinéma, la musique, le théâtre, la photographie, la danse, la littérature sont non seulement des activités qui entrent dans la grande catégorie du divertissement et du loisir, mais ils sont aussi et surtout l’expression de la sensibilité humaine. Imaginez un seul instant à quoi ressembleraient nos vies sans chansons, sans livres, sans téléromans, sans conteurs, sans poètes, sans humoristes, sans architectes, etc. ? Pour paraphraser monsieur Laurent Laplante, « la culture, c’est ce qui nous tire vers le haut. » Les artistes sont souvent des éveilleurs de conscience qui tentent de voir à quoi peut ressembler le monde si nous nous permettons de rêver. Vous connaissez sûrement la citation attribuée à Churchill : « Tout le monde savait que c'était impossible à faire. Puis un jour quelqu'un est arrivé qui ne le savait pas, et il l'a fait. » Je tente du mieux que je peux de porter cet idéal dans mon travail. Ne vous inquiétez pas, comme tout le monde, je paie mon compte de taxes scolaires en fonction de l’évaluation foncière de ma propriété. Et j’apprécie énormément la qualité des services que ça nous permet de recevoir pour notre fils. Aussi, grâce aux efforts que j’investis pour récolter du succès, je dois vous avouer que je paie moi aussi ma large part d’impôts, en souhaitant que ceux-ci servent le mieux possible au bien commun. Évidemment, mon opinion, c’est que les 450 millions prévus pour la cimenterie seraient beaucoup mieux investis s’ils servaient plutôt à supporter des initiatives de développement durable, des entreprises en économie sociale, des coopératives ou des entrepreneurs qui oeuvrent dans le secteur communautaire, de l’éducation, de la santé, de l’agriculture biologique, de l’écoforesterie, de la recherche et du développement sur le plan des énergies vertes, des ressources halieutiques, du tourisme et évidemment de la culture. Mais j’ai espoir. Le vent tourne. Je ne suis pas si sûr que ça que la majorité des Gaspésiens appuient encore des projets comme ceux de Ciment McInnis. Les gens sont de plus en plus informés, conscientisés, responsables. Ils se posent des questions et s’inquiètent devant ce qui se passe. Ils ont la capacité de résister et de s’indigner. Et ce qui me donne encore plus espoir, ce sont les jeunes. En général, nous les adultes, nous avons beaucoup de difficulté à nous adapter, à changer d’opinion, à être respectueux, à apprendre, à savoir distinguer ce qui est bon de ce qui est mauvais. Mais les enfants que je rencontre démontrent très souvent une grande intelligence, autant du cœur que de l’esprit. Cette génération montante, c’est l’avenir. Je les trouve beaux nos jeunes. Et c’est pour ça que je me sens la responsabilité de faire ma petite part pour eux, pour protéger notre monde. Parce que dans le fond, l’essentiel, c’est leur santé, un environnement sain et sécuritaire. Si nous pouvons leur offrir ça, je suis convaincu qu’ils sauront par eux-mêmes trouver les moyens pour vivre heureux.

Paul Haché a écrit le 30 septembre 2014

@ Garon.... Avec des poètes comme toi et Bilbo, l'économie sera sauvée, j'en suis certain. Beaucoup de mots pour endormir les gens, et qui sont vides de sens en plus. Le même commentaire s'applique a monsieur Fréchette qui écris des commentaires de 3 pages que personne d'autre que vous ne lis. Bravo pour l'esprit de synthèse..... Mais revenir sur le sujet, il pourrait être vrai que l'économie pourrait se redresser sans cimenterie. Mais comme le Québec a le pire taux d'entrepreneur au Canada, et que la Gaspésie est la pire des régions du Québec pour le taux d'entrepreneur, ce n'est pas demain la veille que l'économie gaspésienne sera sauvée avec des PME de 2-3 employés. L'histoire nous la prouvé!

Philippe Garon a écrit le 30 septembre 2014

Le ciment Portland n'est pas une fatalité. Nous pouvons nous loger et construire des bâtiments de service avec d'autres matériaux. Les Gaspésiens n'ont pas besoin de grandes industries pour gagner leur vie. Il y a déjà trop de travail à accomplir ici pour la petite population que nous sommes. Je sais que ce n'est pas facile, mais avec de bonnes idées et beaucoup d'efforts, il y a moyen de travailler ici sans hypothéquer l'avenir de nos enfants. Dans le fond, que voulons-nous? L'objectif, c'est d'être heureux, n'est-ce pas? Or, l'histoire des cent dernières années nous démontre que le modèle de la croissance ne répond pas à cette profonde aspiration humaine. Il ne s'agit même pas de savoir si nous voulons changer ou non. La réalité va nous rattraper tôt ou tard. L'ère des hydrocarbures achève. Nous devons nous adapter. Prenez le temps de lire les textes que je vous ai proposés SVP. Vous pourrez vous faire votre propre opinion après. Mais à la lumière de ces informations, l'importance de nous engager tous ensemble dès aujourd'hui sur la voie de la transition est flagrante. Le Québec pourrait s'affirmer comme leader dans le domaine. Nous avons le potentiel pour cela. Comme des centaines de milliers de personnes à travers le monde, nous devons faire preuve de solidarité et exiger que nos élus prennent les décisions qui s'imposent. Sinon, les conséquences seront désastreuses, particulièrement si nous attendons pour prendre le virage. Moi, mon choix est fait. Et vous?

Marc-André Montmagny a écrit le 30 septembre 2014

Moi, j'aimerais juste savoir combien Le groupe Lafarge, on donné a EVP pour faire leurs campagne de salissage en Gaspésie? Moi, je trouve que EVP font une campagne de salissage contre la Gaspésie. À lire leurs commentaire tout le monde qui supporte le projet de Port-daniel sont fous sauf eux... La pire des choses que je vois sur les commentaires sur ce site contre la cimenterie. Le 3/4 des gens ne sont pas des Gaspésiens de souche...

Marc-André Montmagny a écrit le 30 septembre 2014

Moi, j'aimerais juste savoir combien Le groupe Lafarge, on donné a EVP pour faire leurs campagne de salissage en Gaspésie? Moi, je trouve que EVP font une campagne de salissage contre la Gaspésie. À lire leurs commentaire tout le monde qui supporte le projet de Port-daniel sont fous sauf eux... La pire des choses que je vois sur les commentaires sur ce site contre la cimenterie. Le 3/4 des gens ne sont pas des Gaspésiens de souche...

Paul Haché a écrit le 30 septembre 2014

@ Garon... Si EVP était vraiment pour la protection globale de l'environnement, il serait emballé par implantation d'une usine moderne qui remplacerait 3-4 vieilles cimenteries qui toussent noir et qui polluent l'atmosphère, datant d'une époque où il n'y avait pas de règles environnementales..... Donc, si on prend pour acquis que l’Amérique du Nord a et aura besoin de béton, nous sommes mieux d'avoir une usine qui pollue moins et qui en plus aura des retombées économique chez nous ? Ou est-ce que vous pensez réellement que c'est mieux pour la qualité globale de l'environnement de l'est de l’Amérique du nord de conserver les vieilles cimenteries ?

Jessie Thériault a écrit le 30 septembre 2014

[]heureusement qu'il y a des groupes comme EVP pour nous protéger[]. C’est justement ce genre de discours que je déteste le plus, comme si les gens d’ici n’étaient pas assez allumés pour prendre eux-mêmes, librement leurs décisions! Une chance qu’EVP est là! Quessé qu’on ferait sans leur protection! C’est de l’hypocrisie par définition! Backé par Lafarge, comble de l’ironie et de l’insulte aux gens d’ici! Qu’est-ce qu’EVP va faire pour mettre de la nourriture sur la table des gens, payer les comptes, mettre de l’essence dans la voiture. On a beau espérer un monde sans hydrocarbures, mais c’est pas demain la veille! Je sais, je conduis une hybride et je suis en faveur de la cimenterie parce que je suis réaliste! Quant au Devoir… je me passe de commentaires! Qu’est-ce qu’EVP et Lafarge font devant notre déclin démographique? Moi, je suis revenu en Gaspésie parce qu’il y avait du travail. Enlève le travail, et je vais faire comme les autres et m’exiler… c’est qui le perdant? Là, franchement!

Philippe Garon a écrit le 30 septembre 2014

Bonjour Éric, Je t'invite à lire deux article parus dans Le Devoir récemment: http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/418986/climat-rompre-avec-l-inertie ainsi que http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/419590/dossier-sauver-la-planete À la lumière de ces informations, si nous regardons un projet comme celui de Ciment McInnis dans une perspective globale, c'est triste à dire, mais une telle initiative ne doit pas voir le jour. Ni ici, ni ailleurs. Nous devons tout faire pour nous éloigner d'une économie qui repose sur les hydrocarbures. Et nous en sommes capables. La transition vers une manière différente de vivre est difficile à imaginer, mais incontournable. Les Gaspésiens sont des gens vaillants, débrouillards et intelligents. Et ils ont déjà trop souffert par le passé à cause de multinationales venues s'installer dans la région en pensant uniquement aux profit, sans égard pour la santé de la population et pour la qualité de leur environnement. Ce qu'il faut faire maintenant, c'est convaincre nos dirigeants à faire preuve de courage, d'ouverture et de créativité pour nous aider à imaginer et construire ce nouveau monde plus respectueux des gens et de l'environnement. La dépendance au pétrole est comme toute autre forme de dépendance. Ça sera difficile et ça va demander beaucoup d'efforts, d'énergie et d'imagination, mais nous sommes capables et de toute façon, nous n'avons pas vraiment le choix. C'est une question de survie. Les preuves sont accablantes. Il y a urgence. Il faut agir. Pas dans 10 ans, pas dans 5 ans, maintenant. Moi aussi ça me fait peur. Je ne sais pas exactement ce qui nous guette et ce qu'il faut faire. Mais heureusement qu'il y a des groupes comme EVP pour nous protéger tant que la volonté politique et économique pour prendre le virage ne sont pas là. Tous les citoyens du monde entier vont devoir se retrousser les manches pour relever le défi si on veut encore avoir un monde viable dans 100 ans. En tout cas, moi, je suis prêt à faire ma part. Qui embarque avec moi?

Dany Brown a écrit le 29 septembre 2014

Affaire classée! Passez à autre chose! La cimenterie est en construction, majoritairement la population et les élus(es) sont en accord avec ce projet. Les travailleurs présents et futurs, la municipalité de Port Daniel, sont bien heureux de recevoir un tel investissement. Si vous craignez pour votre santé, il reste certainement d'autres place sur cette planète pour vous y installer. Comme au Costa Rica ou encore le Pantanal au Brésil, réserve écologique ou les seuls dangers pour la santé sont la demgue, la malaria ou la fièvre jaune, mais il y a aucune cimenterie

Karyne Boudreau a écrit le 29 septembre 2014

@ M. Jacques D. Je suis rédactrice en chef de GRAFFICI. Cela fait plusieurs fois que je retire vos commentaires, pour la simple et bonne raison que vous ne respectez pas la politique de publication qui demande de s'identifier avec nom et prénom au complet. Par ailleurs, si vous voulez avoir des précisions sur le financement de GRAFFICI, n'hésitez pas à communiquer avec notre directeur, Benoit Trépanier, à nos bureaux de New Richmond.

Joseph Leblanc a écrit le 29 septembre 2014

En passant il n' a pas de commentaire du citoyen Bilbo Cyr sur cet nouvelle Bizarre....................

Joseph Leblanc a écrit le 29 septembre 2014

UN CHUM C'EST UN CHUM n'est ce pas m.Gagné...ZÉRO CRÉDIBILITÉ.......

Eric Caron a écrit le 29 septembre 2014

Depuis la dernière sortie de monsieur Gagnon, ma position s'est éclaircie. La centrale est nécéssaire pour l'environnement puisque sa technologie permettra de bruler de facon plus écologique par rapport aux autres centrales et prendra du volume de ces dites centrales, ce qui fera baisser sensiblement le taux d'émission de gaz dans les endroits où ces usines sont situées. Au global, c'est l'est de l'Amérique du Nord qui en sort gagnant, ainsi que la Gaspésie et la MRC de Rocher-Percé. EVP, c'est assez! Je me considère la "majorité silencieuse". J'ai attendu longtemps avant d'émettre mon opinion. Mais là, la démagogie d'EVP j'en ai assez entendu!

Jessie Thériault a écrit le 29 septembre 2014

D'uh! Tu parles d'une nouvelle qui n'en est pas une! Le contraire aurait bien été étonnant! Difficile de convaincre, quand tu ne veux rien entendre et que tu réputes la culpabilité! Mauvaise foi oblige!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.