Art, culture et loisirs

Un encan au profit du Fonds Francis-Pelletier

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
L'humoriste et porte-parole du Centre de pédiatrie sociale Haute-Gaspésie, Simon Leblanc, offrira une prestation à l'ouverture de l'encan dimanche.

L'humoriste et porte-parole du Centre de pédiatrie sociale Haute-Gaspésie, Simon Leblanc, offrira une prestation à l'ouverture de l'encan dimanche. Photo : Gracieuseté

SAINTE-ANNE-DES-MONTS – Un encan réunissant 77 oeuvres d'art au profit du Fonds Francis-Pelletier se tiendra dimanche à 14h à la Maison de la culture de Sainte-Anne-des-Monts.

Les 77 œuvres offertes par des donateurs sont déjà exposées à la Maison de la culture depuis mardi. Les visiteurs sont invités à y inscrire leur mise avant la vente aux enchères de dimanche. Pour ceux qui ne peuvent se déplacer, ils sont invités à miser sur une ou des œuvres parmi les 32 qui sont illustrées sur la page Facebook du Fonds Francis-Pelletier.

Oeuvres variées

Les pièces qui feront l'objet de l'encan proviennent d'un peu partout. « On a demandé à des donateurs et donatrices d'offrir des œuvres, raconte la responsable du Fonds Francis-Pelletier, Yolande Fortin. Moi, je n'ai pas voulu les solliciter parce que je suis moi-même artiste et je sais qu'ils sont beaucoup sollicités. Mais certains d'entre eux ont tenu à nous donner de  leurs  œuvres. »

Parmi les pièces qui seront aux enchères, notons quatre batiks africains offerts par le Dr René Lavigueur, de même que certains réalisés par Yolande Fortin. Des tableaux à l'huile et à l'acrylique ont aussi notamment été remis par Marie Hudon de La Martre, Luce Faucher de Cap-Chat, Guy Lemieux de La Durantaye et Claudette Fortin de Montréal.

Trudi Mathieu a fait don de deux œuvres créées à partir de bois de mer récupérés. C'est la même artiste qui a réalisé le fameux piano fabriqué en bois flotté exposé en permanence dans le hall d'entrée de la Maison de la culture. Claire Tourigny, qui a vécu plusieurs années à L'Anse-Pleureuse, a aussi offert une sérigraphie. Des masques africains et une tapisserie de laine font également partie de la collection.

Le Fonds Francis-Pelletier consacre ses intérêts aux activités artistiques et culturelles du CPSHG, notamment par le Garage à images. « C'est une belle initiative, se réjouit Yolande Fortin. Je suis contente que le Fonds Francis-Pelletier aide le CPS. »

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.