Politique

Élections : Pauline Marois prépare son plan

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca

La chef péquiste Pauline Marois dénonce la tournée qu’effectue Jean Charest et qui l’a amené en Gaspésie la semaine dernière. « Il fait une campagne électorale avec l’argent de la population alors que nous, on n’a pas cette possibilité. Je trouve ça assez ordinaire comme façon de faire », dit Mme Marois.

Le gouvernement libéral, visiblement en précampagne a multiplié les annonces, la semaine dernière. Le premier ministre s'est déplacé à Paspébiac jeudi dernier pour annoncer une aide de 14,9 millions $ à l’usine Unipêche M.D.M. Vendredi, à Gaspé, M. Charest a confirmé la commande de 700 nouveaux mégawatts d'énergie éolienne à produire au Québec.

Loin de se laisser abattre, Pauline Marois effectuera également quelques sorties publiques, mais la Gaspésie ne figure pas pour le moment à son agenda.

Et le Parti québécois n’a toujours pas fait connaître la personne qui représentera la formation souverainiste dans le comté de Gaspé au prochain scrutin, contre le libéral Georges Mamelonet. « Il y a encore du travail qui se fait. On a une idée bien claire de ce qu’on veut. On aura un candidat, ne soyez pas inquiet », dit-elle, sans s’avancer sur la personne qui briguera l’investiture.

Pascal Bérubé représentera le PQ dans Matapédia-Matane tandis que Sylvain Roy tentera de ravir le siège du libéral Damien Arsenault, dans Bonaventure.

Pauline Marois refuse de dévoiler son plan de match pour la Gaspésie, se réservant cette annonce durant la campagne électorale.

Mais elle a l’intention de ressusciter le comité ministériel et de soutien à la Gaspésie, qui était présidé par le premier ministre péquiste Bernard Landry, au tournant des années 2000. « Nous avons l’intention de continuer de soutenir la Gaspésie. Je ferai de même afin de s’assurer de poser des gestes intégrés pour développer davantage l’économie de la Gaspésie. »

Selon elle, la nouvelle économie, l’industrie éolienne, la forêt, le développement régional et l’exploitation des hydrocarbures seront des enjeux importants pour la Gaspésie, durant la prochaine campagne électorale.

1 commentaire

Albert Lachance a écrit le 23 juillet 2012

J'espère que le PQ présentera bientôt un candidat dans Gaspé, il est inconcevable que ce parti n'a pas encore nommé de candidat à une semaine du déclenchement des élections.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.