Politique

Élections municipales : un vent de renouveau souffle sur la Baie-des-Chaleurs

Par Karyne Boudreau, journaliste, graffici.ca
Éric Dubé prendra la suite de Nicole Appleby comme premier magistrat à New-Richmond.

Éric Dubé prendra la suite de Nicole Appleby comme premier magistrat à New-Richmond. Photo : Antoine Rivard-Déziel

NEW RICHMOND – Les élections municipales ont insufflé un vent de renouveau dans plusieurs conseils municipaux du sud de la Gaspésie où les citoyens de huit municipalités ont en effet accordé leur confiance à des candidats plus ou moins nouveaux venus dans le paysage de la politique municipale.

Dans la Baie-des-Chaleurs, d’est en ouest, Paspébiac, Bonaventure, Caplan, Maria et Carleton-sur-Mer comptent de nouveaux maires, ou dans le dernier cas, un conseil municipal très changé.

 

Paul Arthur Blais à Paspébiac

À Paspébiac, Paul-Arthur Blais, un ex-conseiller, a remporté une élection à la mairie l’opposant à deux dames. Il a recueilli 788 voix, 125 de plus que l’ex-conseillère Solange Castilloux et 301 de plus que Gabrielle Leblanc. M. Blais s’inscrit de son propre aveu dans la continuité du travail du maire sortant Gino Lebrasseur, qui s’est retiré de la vie politique.

Rémi Whittom, Alain Delarosbil et Gina Samson accèdent au conseil, où ils rejoignent Christian Grenier, Frédéric Delarosbil et Hébert Huard. Les sept postes au conseil étaient en élection à Paspébiac.

 

Roch Audet à Bonaventure

À Bonaventure, Roch Audet a battu Ambroise Henry au poste de maire, amassant 723 votes, comparativement à 557 pour l’ancien conseiller. Il s’agissait de la première élection contestée pour le poste de maire depuis l’élection de Ghislain Arsenault en 1969.

Deux conseillers sortants ont été réélus, Bernard Babin, sans opposition, et Caroline Duchesne, pendant que quatre nouveaux visages font leur apparition au conseil, Jean-François Poirier, élu sans opposition, puis Rose-Marie Poirier, Justin Labillois et Viviane Bujold.

 

Lise Castilloux à Caplan

Doris Boissonnault, maire de Caplan depuis 25 ans, a été battu par l’ex-directrice générale de la municipalité, Lise Castilloux. Elle a recueilli 587 votes, 54 de plus que M. Boissonnault.

Quatre des six conseillers ont été élus sans opposition à Caplan, à savoir Keven Desbois, Abbygail Bélanger, le conseiller sortant Louis-Paul Audet et Jean-Bertrand Molloy. Le conseiller sortant Jean-Guy Morneau a été réélu après une lutte. Fait singulier, le poste de conseiller au siège 2 reste vacant.

 

Éric Dubé à New-Richmond

Les citoyens ont massivement appuyé la candidature de M. Dubé pour remplacer Nicole Appleby. Ce dernier obtient 75,5% des voix, devant Joëlle Gagné avec 17,4%. Ancien maire de Carleton, Michel Lacroix obtient 4,56% des voix et Anita Bujold 2,45%. Le nouveau premier magistrat compte poursuivre le travail entamé par l'ancienne administration, tout en promettant une gestion rigoureuse de la Ville.

 

Christian Leblanc à Maria

Les électeurs de Maria ont choisi la jeunesse en élisant Christian Leblanc, 34 ans, vainqueur d’une lutte à trois à l’issue de laquelle il a supplanté Gilbert Forget et Georges Fournier. M. Leblanc a même obtenu plus de voix, 618 voix, que ses deux adversaires réunis.

Cinq membres du conseil sont élus sans opposition, Daniel Audet, Patricia Chartier, Louise Fugère, Louis-Marie Guité et Guy Loubert, les deux derniers étant des conseillers sortants. Patrick Poulin, qui a gagné sa lutte, complète l’équipe.

 

Conseil renouvelé à Carleton

Pendant que le maire Denis Henry était réélu sans opposition, les électeurs de Carleton-sur-Mer ont envoyé un message clair de changement au conseil en élisant Steven Parent, Éric Caron, Jean-Simon Landry et Mathieu Lapointe, avec des marges nettes et parfois très fortes. Le conseiller sortant Normand Parr avait été réélu sans opposition et France Leblanc reste au conseil, après avoir remporté sa lutte contre Steven Johnson.

 

Fin d’un règne de 28 ans à Escuminac

Les citoyens d'Escuminac ont causé la surprise en élisant Bruce Wafer à la mairie, mettant ainsi un terme au règne de 28 ans de Bertrand Berger.

Le maire sortant a obtenu 47,3 des voix, devancé de 5% par Bruce Wafer, qui a récolté 52,5% des appuis populaires. Cette élection aura des conséquences régionales, puisque M. Berger occupait le poste de préfet d'Avignon et de président de la Conférence régionale des élus Gaspésie-les-Îles. L'organisme perd aussi son vice-président, Joël Arsenault, qui a été battu par Jonathan Lapierre dans la course à la mairie des Îles-de-la-Madeleine.

En poste depuis 1985, M. Berger accepte le résultat avec sérénité et attribue sa défaite à l'usure du pouvoir. Ce dernier profitera de l'occasion pour mettre un terme à sa carrière politique. « Ça met un point final à ma vie politique. À l'âge que j'ai, j'ai mérité une vraie retraite et je n'ai pas de problème avec ça ».

 

De la continuité dans Rocher Percé

Dans la MRC du Rocher-Percé, Diane Lebouthillier entamera un second mandat à la préfecture. Elle a devancé Maurice Anglehart et Edmond Sirois au suffrage universel.

À Chandler, Louisette Langlois demeurera en poste, avec une nette avance sur son concurrent Philippe Berger. Elle l'a emporté par près de 1000 voix.

À Grande-Rivière, Bernard Stevens entamera un second mandat à la mairie. Il a remporté ses élections avec une nette avance sur Louis Lebouthilier et Cécile Cyr. Il a obtenu 66 % des votes.
Deux municipalités de la MRC Rocher Percé font bande à part en élisant de nouveaux maires. C’est le cas de Port-Daniel-Gascons avec Henri Grenier et Percé, où André Boudreau l’a emporté sur Owen Bouchard.

 

Texte rédigé en collaboration avec Ariane Aubert Bonn, Antoine Rivard-Déziel et Gilles Gagné.

2 commentaires

Jean-Marc Landry a écrit le 4 novembre 2013

Bravo à tous ! Bien sûr aux gagnants et gagnantes mais aussi à tous ceux et celles qui ont soumis leur candidature lors des élections municipales 2013. Un vent de changement souffle et je pense honnêtement que cette nouvelle relève amènera du bon pour notre région. Merci pour le travail accompli à ceux et celles qui nous quittent. Bien sûr ces nouveaux élu(e)s devront faire leurs preuves et ils ne seront pas à l abri de quelques erreurs. Voici là une belle occasion pour nous aujourd'hui, de les appuyer car il voudront faire autrement ! Et c'est bien ainsi !

Jean-Marc Landry a écrit le 4 novembre 2013

Bravo à tous ! Bien sûr aux gagnants et gagnantes mais aussi à tous ceux et celles qui ont soumis leur candidature lors des élections municipales 2013. Un vent de changement souffle et je pense honnêtement que cette nouvelle relève amènera du bon pour notre région. Merci pour le travail accompli à ceux et celles qui nous quittent. Bien sûr ces nouveaux élu(e)s devront faire leurs preuves et ils ne seront pas à l abri de quelques erreurs. Voici là une belle occasion pour nous aujourd'hui, de les appuyer car il voudront faire autrement ! Et c'est bien ainsi !

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.