Politique

Élections : des préfets satisfaits

Par ,
Le président de la Conférence régionales des élus Gaspésie-les-Îles, Bertrand Berger, se réjouit que les candidats élus en Gaspésie fassent partie du gouvernement.

Le président de la Conférence régionales des élus Gaspésie-les-Îles, Bertrand Berger, se réjouit que les candidats élus en Gaspésie fassent partie du gouvernement. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Les élus de la région n’ont pas tardé à réagir à la vague bleue qui a déferlé dans l’Est du Québec, emportant les libéraux, notamment dans les circonscriptions de Gaspé et de Bonaventure.

Le président de la Conférence régionale des élus Gaspésie-les-Îles et préfet de la MRC d’Avignon, Bertrand Berger, a d’abord salué l’apport des deux députés sortants pour le développement de la Gaspésie pour ensuite féliciter les deux élus péquistes.  «Il faut regarder vers l’avenir. Il y a beaucoup de travail à faire dans la région.»

M. Berger ajoute que Sylvain Roy et Gaétan Lelièvre connaissent bien les priorités de la CRÉGÎM. «Elles seront mises de l’avant face à la nouvelle équipe qui prendra place. Je vois d’une façon positive que la région est du côté du pouvoir avec une équipe de qualité. Nous offrons notre collaboration pour mener à bien les dossiers comme la politique de la ruralité, l’éolien et le chemin de fer. Les prochains mois seront intéressants», affirme le président de la CRÉGÎM.

La préfète de la MRC Rocher-Percé, Diane Lebouthiller, indique pour sa part qu’elle continuera à faire avancer les mêmes dossiers. «Nous, on poursuit le travail déjà amorcé dans les dossiers de l’aéroport, la forêt, Atlantic Fiber et la cimenterie à Port-Daniel.»

À lire aussi

Gaspé : le péquiste Gaétan Lelièvre rafle la circonscription

Les libéraux perdent leur château fort dans Bonaventure

3 commentaires

Albert Picard a écrit le 8 septembre 2012

Madame Lebouthiller ne se permet même pas un moment de réflexion avant de récidiver. Des questions viennent pourtant rapidement à l'esprit : y aura-t-il un BAPE un peu musclé sur la cimenterie? Y aura-t-il enfin un aboutissement de la nouvelle Loi sur les mines? Y aura-il lieu de délimiter véritablement ce qu'il faut absolument protéger si le développement durable version PQ a un sens à Québec? Une volonté populaire exprimant qu'une population de tient debout droit comme un arbre et solidaire comme une forêt naîtra-t-elle pour obtenir la majorité des retombées de l'exploitation des richesses naturelles qui, elles, nous appartiennent déjà entièrement? Et comme préfet comment se définit-elle si elle a ne serait-ce qu'un gramme de réflexion sur l'avenir ce la Gaspésie?

Gaston Langlais a écrit le 5 septembre 2012

Vous aurez compris que j'écrivais...À chaque élection...

Gaston Langlais a écrit le 5 septembre 2012

Bonsoir, À chaque éction, la CRÉ Pirouette est toujours satisfaite. Gaston Langlais - Gaspé.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.