Économie Gaspésie

Rail GD arrive à combler ses besoins de main d'oeuvre en partageant un bassin de travailleurs avec trois autres entreprises.
Gaspésie

Rail GD: partager le personnel

23 février, 15h01 Par : Gilles Gagné, journaliste

NEW RICHMOND, février 2018 – Pour pallier la pénurie de main-d’œuvre, des usines s’échangent des employés en fonction de leurs contrats. La suite de notre dossier sur la main-d’œuvre, qui met l’accent sur les solutions trouvées par les employeurs.

L’usine Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan songe à recourir à des travailleurs étrangers pour épauler les Gaspésiens.
Gaspésie

Forêt et pêches : un dur travail à valoriser

19 février, 15h05 Par : Gilles Gagné, journaliste

SAINTE-ANNE-DES-MONTS – Le secteur de la foresterie souffre d’un problème de recrutement mais aussi de valorisation des métiers, souligne Michel Marin, directeur du Groupement forestier coopératif Shick Shock, de Sainte-Anne-des-Monts. La suite de notre dossier sur la main-d’œuvre en Gaspésie.

 

Jean-Sébastien Hogan, Tahar Yali et Richard O’Grady sont trois des précieux employés recrutés par les Entreprises maritimes Bouchard.
Gaspésie

Travailleurs recherchés

15 février, 08h28 Par : Geneviève Gélinas et Gilles Gagné, journalistes

RIVIÈRE-AU-RENARD, 15 février 2018 – Il est plus que temps de corriger l’adage éculé selon lequel « il n’y a pas d’ouvrage en Gaspésie ». Les représentants de tous les secteurs sont unanimes : ils sont soit en recrutement intensif, soit en équilibre tellement précaire que deux ou trois départs déstabiliseraient la bonne marche de leur établissement. Et ils déploient une panoplie de moyens pour trouver et garder les perles rares.

La pharmacienne Stéphanie Smith, 34 ans, a pris la relève de son père Gary.
Côte-de-Gaspé

De la relève en affaires à Murdochville

6 septembre, 16h24 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

MURDOCHVILLE, septembre 2017 – À Murdochville, des jeunes ont pris la relève de l’épicerie et de la pharmacie, en plus de dynamiser le tourisme. Ils veulent gagner leur vie, oui, mais aussi desservir une population isolée au cœur de la péninsule et développer les richesses de plus en plus connues du territoire. D’autres commerçants auront besoin de passer le flambeau à court ou à long terme. De nouvelles occasions pour les jeunes?

Martin Malenfant a investi plus de 2 millions de dollars dans Érablière Escuminac depuis 1998. La salle de contrôle de son établissement donne dans la haute technologie.
Gaspésie

UN ESSOR MAJEUR DEPUIS 20 ANS

21 avril, 10h15 Par : Gilles Gagné, journaliste

ESCUMINAC, AVRIL 2017 – L’érablière gaspésienne n'a pas à rougir des comparaisons. Elle est en moyenne trois fois plus grande que l’érablière québécoise, et significativement plus productive. Le potentiel d’entailles dans la région est aussi deux fois plus élevé que l’exploitation actuelle. Tour d’horizon de la Gaspésie, l’eldorado du sirop…

Jean-Guy Poirier a passé la main à Kim Levan et à Léonie Nadeau-Girard dans son gîte et auprès de sa meute de chiens de traîneau.
Gaspésie

BABY-BOOMERS À REMPLACER, REPRENEURS DIFFICILES À TROUVER

22 mars, 12h35 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

L’ANSE-À-BEAUFILS – Le couple Léonie Nadeau-Girard et Kim Levan vient de prendre la relève du gîte Aux jardins de l’anse, à L’Anse-à-Beaufils, qui offre aussi des ballades en traîneau à chiens. Un exemple trop rare de transfert d’entreprise alors qu’en Gaspésie, les gens d’affaires  vieillissent et la relève manque.

Les adeptes de motoneige hors piste sont attirés le terrain accidenté et l'abondance de neige de la Haute-Gaspésie.
Haute-Gaspésie

MOTONEIGE HORS PISTE: UN ESSOR PROMETTEUR À CIVILISER

27 février, 08h00 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

MONT-LOUIS – La motoneige hors piste se développe en Haute-Gaspésie et à Murdochville, où près d’une dizaine d’entreprises de guidage sont actives. Ce hobby en plein essor fait rouler l’économie, mais certains adeptes font fi des propriétés privées et des réserves, ou écrasent des plantations de conifères. Portrait d’une industrie à la recherche de balises.