Éducation

Échange culturel entre un CPE de Gaspé et le Sénégal

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Un groupe d'enfants sénégalais qui participe à cet échange culturel virtuel avec des enfants du CPE des Butineurs de Gaspé.

Un groupe d'enfants sénégalais qui participe à cet échange culturel virtuel avec des enfants du CPE des Butineurs de Gaspé. Photo : Gracieuseté CPE des Butineurs

GASPÉ – Des enfants de trois à cinq ans fréquentant le Centre de la petite enfance des Butineurs (CPE) de Gaspé participent à un échange culturel « virtuel » avec leurs semblables au Sénégal, en Afrique.

Ce projet se déroule selon les valeurs Vert Brundtland auxquelles adhère le CPE : monde écologique, pacifique, solidaire et démocratique.

« On s'est dit que ce serait intéressant d'avoir un projet où on pourrait vraiment collaborer et échanger avec des enfants d'un autre pays. C'est un échange culturel qu'on voulait faire vivre aux enfants », explique la directrice, Nathalie Trudel.

La grande difficulté du projet était de trouver une personne qui pouvait faire le lien entre le CPE de Gaspé et la communauté choisie. C'est par un pur hasard que la professeure en écotourisme au Groupe Collégia, Diane Attendu, apparaît dans le décor. À la veille d'un départ pour le Sénégal, la professeure était à la recherche de jouets usagés à offrir aux enfants de la « case de départ » — l'équivalent des CPE —, de la communauté de Niodior, dans le cadre d'un projet subventionné par l'Agence canadienne de développement international (ACDI). « Le gouvernement a mis en place les installations, mais tout est vide. Il n'y a rien : aucun jouet, aucun meuble, rien », raconte Mme Trudel.

Dès le retour du congé des fêtes, une vaste mobilisation se fait pour amasser des jouets et de l'argent. « Ça s'est fait rapidement. Diane est venue récupérer les jouets et a filmé les enfants du CPE. C'était important que le directeur là-bas sente que c'était un besoin de partage, que c'était un échange culturel », précise Mme Trudel.

Une somme de 110 $ et deux boîtes de jouets ont ainsi été expédiées au Sénégal. « Les enfants sont très ouverts. Ils sont super heureux d'avoir de nouveaux amis. Ils ont la chance d'avoir des amis ''de l'autre côté de la mer''. Ils sont très enthousiastes. » Les enfants verront prochainement des vidéos des enfants sénégalais au retour de Mme Attendu.

Davantage de collaboration

Le CPE souhaite pousser cet échange culturel en essayant de conclure un partenariat avec un fournisseur de service Internet. L'objectif est de permettre de créer des liens par vidéoconférence entre les enfants d'ici et du Sénégal. « On veut échanger ensemble, échanger des chansons, des dessins. On en est là », dit Mme Trudel.

La technologie pourrait aussi permettre d'échanger sur la formation et le soutien. « Si on peut faire quelque chose qui pourrait faire la différence, ce serait tant mieux », conclut Mme Trudel.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.