Politique

Eau potable : Lise Chartrand fait pression sur Québec

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le groupe Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé a dévoilé une banderole visant le Parti québécois, dans le dossier de la protection de l’eau.

Le groupe Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé a dévoilé une banderole visant le Parti québécois, dans le dossier de la protection de l’eau. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Le groupe Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé s’attaque au gouvernement Marois en faisant des pressions pour que le règlement à venir sur la protection des sources d’eau potable tienne compte de leurs revendications.

Le groupe environnementaliste s’adresse au ministre responsable de la région et député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, et lui demande de faire pression en leur faveur sur le ministre de l’Environnement, Yves-François Blanchet.
« On veut que le ministre Lelièvre amène à M. Blanchet que la population de Gaspé ne sera pas les cobayes de cette industrie-là, surtout lorsqu’on sait qu’un collectif de scientifiques indépendants, qui n’ont aucun intérêt financier, nous répète que c’est trop risqué en zone résidentielle car il s’agit d’un gisement non conventionnel », indique la présidente du groupe, Lise Chartrand.
Le groupe s’attaque ainsi au gouvernement Marois puisque le règlement viendra abroger celui de la Ville de Gaspé, qui était beaucoup plus contraignant. « Ce sont eux [le gouvernement] qui ont initié ce fameux projet de règlementation que nous contestons, étant donné qu’avec la Ville de Gaspé, on avait fait valoir notre argumentaire. On s’adresse directement à Gaétan Lelièvre pour qu’il nous apporte des réponses à nos questions et du fait que notre règlementation sera annulée », dit Mme Chartrand.
Règlement influencé par un partenariat?
Le groupe écologiste craint que les intérêts financiers du gouvernement du Québec dans la société Pétrolia viennent influencer les réflexions faites dans le règlement.
« Nous, on pense qu’il y a une association. Ce gouvernement a fait valoir aussi qu’il ne peut modifier les permis de forer. Il s’agit de négocier. C’est la raison pour laquelle on fait cette sortie pour forcer le gouvernement québécois à s’asseoir et négocier pour que ce développement ne se fasse pas en zone résidentielle », indique Mme Chartrand.
La poignée de membres présents lors d’une conférence de presse, jeudi matin, à Gaspé, a dévoilé une banderole visant directement le Parti québécois dans ce dossier.
Le règlement de Québec
Dans son règlement, dont l’entrée en vigueur devrait se faire à l’automne, Québec exigera une étude hydrogéologique des entreprises pétrolières avant d’effectuer un forage d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbure et interdira aux pétrolières de forer à moins de 300 mètres d’un prélèvement d’eau. Québec précise qu’il s’agit d’une distance minimale qui pourra être augmentée selon les risques potentiels déterminés par l’étude.
En plus de l’étude qui devra couvrir un rayon de deux kilomètres du site de forage, les entreprises devront aussi aménager au moins trois puits d'observation des eaux souterraines à moins de 100 mètres d'un tel site.
Le règlement de Gaspé
Le règlement de Gaspé interdit d’introduire « par forage ou par tout autre procédé […] toute substance susceptible d’altérer la qualité de l’eau souterraine ou de surface servant à la consommation humaine ou animale ».
Cette interdiction s’applique dans un rayon de 10 kilomètres de tout lieu de puisement d’eau de surface de la municipalité. Or, le puits Haldimand n° 4 est situé à environ six kilomètres de distance de la prise d’eau potable qui approvisionne le centre-ville de Gaspé.

15 commentaires

Cécile Martel Robitaille a écrit le 27 août 2013

Merci France Lemieux et France Lablée!

Cécile Martel Robitaille a écrit le 27 août 2013

Merci France Lemieux et France Lablée!

Cécile Martel Robitaille a écrit le 27 août 2013

Merci France Lemieux et France Lablée!

France Lablee a écrit le 25 août 2013

Je voulais vous dire également Monsieur que le méthane contribue au réchauffement de la planète. et la nature sera toujours plus forte . Si nous continuons ainsi les petits humains que nous sommes( des petites fourmis face à l univers)nous disparaitront très vite , bien plus vite que vous ne le pensez mais la nature sera toujours la Nous avons une planète et nous devons la respecter, la vie n est pas un dû , nous devons dire merci tous les jours pour être vivant et nous devons protéger notre environnement et notre planète. Notre conscience collective doit protéger notre planète . Pardonnez moi mais mon cœur vous parle et j espère que vous me comprendrez juste un peu et que vous ne m en voulez pas

france Lablee a écrit le 25 août 2013

Forer dans un village et menacer la nappe phréatique et l air, est inacceptable; ON DOIT RESPECTER LE CITOYEN AVANT TOUT!! ces citoyens sont très mal informés et on leur fait croire au Père Noel. le Québec a beaucoup d espace et venir dans un village menacer l eau et l air dont nous avons besoin pour être vivant est très grave pour un pays soit disant civilisé et cultivé. Avez vous plus de respect pour les dollars que pour la vie? je pense que oui

Gaston Langlais a écrit le 25 août 2013

Bon dimanche, @ Mme. .France Lablée. Je suis entièrement d'accord qu'il faut un jour remplacer le pétrole. Il s'agit d'une ressource épuisable, la recherche doit se faire et elle est heureusement commencée. Mais il ne faut pas rêver, c'est une affaire de deux siècles. D'ici là en continuant de s'approvisionner en pétrole en provenance des pays du Tiers-monder, on contribue à perpétuer les malheurs des gens dont vous en faites la liste, en plus de remplir les poches de tortionnaires. Il n'y a aucun respect pour l'environnement dans ces pays, ce que vous devriez bien savoir. Nous pouvons utiliser notre pétrole parce qu'il sera exploité en appliquant les règles les plus strictes qui puissent exister dans ce monde, une excellente affaire pour tous. N.B. Ceci est ma dernière intervention sur le sujet. 99% des gens sont d'accord avec moi. Il s'agit d'une très forte majorité, un quasi-consensus. Gaston Langlais - Gaspé.

France Lablée a écrit le 24 août 2013

Réponse à Monsieur Gaston Langlais: 1,6 milliard d hommes n ont pas accès à une eau saine. 2,6 milliards n ont pas accès à un assainissement basique Ca fait 4,2 milliards de gens qui ont d énormes problèmes avec l eau potable, soit PLUS DE LA MOITIE DE LA POPULATION MONDIALE A DES PROBLEMES D EAU POTABLE ( en 2011 nous étions 7 milliards sur notre Planète) 5000 ENFANTS MEURENT TOUS LES JOURS PAR MANQUE D EAU. Monsieur , Nous devons respecter l eau, nous qui avons la chance d en avoir. De plus l eau va devenir une ressource économique importante à cause du réchauffement climatique. Notre corps est fait de 3/4 d eau et si cette eau que nous buvons contient des produits chimiques, nous aurons encore plus de maladies et cancers. Forer du non conventionnel à 300m des maisons est ABSURDE( énorme risque de contamination de l eau aux produits chimiques et de l air au méthane . Le Québec c est grand! venir à 300M des maisons est inacceptable , ces forages non conventionnels sont dangereux, comportent des risques. Faire des forages à 300m c est absolument ne pas considérer les habitants ni l eau. D autre part, notre économie est basée sur le pétrole et les ressources de la planète sont limitées. Nous avons le DEVOIR pour nos petits enfants d anticiper le futur et de penser aux énergies alternatives. La recherche devrait être encouragée par les gouvernements pour l humanité sinon nous allons vers le chaos! LE PETROLE EST LIMITE , QUE FERONS NOUS SANS PETROLE SI NOUS N Y PENSONS PAS MAINTENANT? SAUVEGARDONS NOTRE EAU A HALDIMAND NOUS AVONS LA CHANCE D EN AVOIR? PENSONS A TOUS LES ENFANTS QUI MEURENT TOUS LES JOURS PAR MANQUE D EAU

Albert Picard a écrit le 24 août 2013

Quand on se réfère aux véhicules électriques, on ne va pas assez loin. On ne peut défaire, battre une menace qu'on croit extérieure quand en fait elle est intérieure à nous, quand sa vie est notre vie...

Gaston Langlais a écrit le 24 août 2013

Bon matin, @ M. Albert Picard. Je suis au moins conscient que je vis sur terre et non dans les nuages. Est-ce qu'il vous arrive de faire usage d'une voiture? Si oui, et si la voiture que vous utilisez ne fonctionne pas à 100% à l'électricité, vous êtes un pollueur qui s'ignore. Gaston Langlais - Gaspé.

Albert Picard a écrit le 23 août 2013

Comme il dit : ce n'est pas lui qui a écrit le texte de madame Lablée. Elle sait d'instinct ce qui compte. Lui ne le sait pas.

Gaston Langlais a écrit le 23 août 2013

Bonsoir, Si j'avais écrit le texte de Mme. France Lablée (ou Labbée) je n'aurais ni le courage ni l'audace, pour le reste de mon existence, de monter dans un véhicule mu par un moteur à essence. Gaston Langlais - Gaspé.

France Lemieux a écrit le 23 août 2013

Encore moi...Merci encore de choisir l'eau... http://www.frequenceterre.com/2013/08/22/la-planete-en-deficit-d%C2%92eau-d%C2%92ici-2025/

France Lemieux a écrit le 23 août 2013

Merci de protéger notre OR Bleu... ça vaudra bien plus que le pétrole avant longtemps. France Lemieux secrétaire du Comité de vigilance gaz de schiste du Suroît.

Greg Georges a écrit le 23 août 2013

Notre système plus socialiste au Québec est basé sur les pays scandinaves, les pays de la Norvège et la Suède gère cette industrie avec beaucoup de succès. Malheureusement ici au Québec, on a tendance à toujours regarder les pires scénarios (ex: Dakota du Nord). Pourquoi ne pas regarder comment le pétrole peut être bien géré comme en Norvège? (http://www.journaldemontreal.com/2013/08/17/petrole--penser-comme-les-norvegiens) Reality check tout le monde, si le Québec ne crée pas de la richesse responsable bientôt, les compressions dans les programmes que vous voyez présentement n'est qu'un début. Pour payer les comptes, cela prends de $$$

France Lablée a écrit le 23 août 2013

MERCI madame Lise Chartrand pour votre combat. MERCI pour nous protéger, pour protéger notre eau , notre air, nous protéger du bruit de tous les camions qui sans cesse porterons des tonnes d' eau , ferons sans cesse du bruit; MERCI de nous protéger de tous les CANCERS à venir et autres terribles maladies . Merci : vous vous êtes si bien documentée , vous avez fait l effort de ne pas croire à toutes les belles promesses de cette industrie. Comment Madame Marois et son ministre Blanchet ne sont ils pas là pour protéger leur population d un tel risque à venir. Monsieur Blanchet :"ou est l écologie dans tout ça? vous êtes ministre de l industrie? Comment ces Politiques peuvent ils accepter de détruire un si bel environnement , de venir extraire du pétrole non conventionnel à 300M des habitations avec tous les risques que cela comportent. QUEL MEPRIS DU CITOYEN!! Population de Gaspé , allez faire un petit voyage en Dakota du Nord, prenez un bus tous ensemble et allez voir là bas ce que l industrie pétrolière a fait. ALLEZ DANS LE DAKOTA DU NORD ET PARLEZ AVEC LES HABITANTS DU DAKOTA DU NORD, Regardez le film Terre Promise de Gus Van Sant avec Matt Damon, ou Gas Land de Josh Fox . Population de Gaspé DOCUMENTEZ VOUS, c est très grave ce qui se passe, arrêtez de rêver. Les Polonais , même pauvres se sont battus pour ne pas avoir cette industrie, les Français , les Anglais se battent. L état du Vermont aux USA l a interdit, la France l a interdit (non sans raisons) Cette industrie, la finance internationale ne protègent pas l eau ni l air : beaucoup de produits chimiques sont injectés RENSEIGNEZ VOUS, LISEZ L argent de toutes les façons repartira en dehors de Gaspé ( investisseurs français qui en prendront une grande part! ils ne sont pas la pour faire des cadeaux!!! ou du tourisme)

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.