Affaires municipales et développement régional

Eau potable à Grande-Rivière : les travaux sont en cours

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Lors du passage de GRAFFICI.CA, l’excavation était commencée en vue de la construction de l’usine de filtration, a montré le maire Bernard Stevens.

Lors du passage de GRAFFICI.CA, l’excavation était commencée en vue de la construction de l’usine de filtration, a montré le maire Bernard Stevens. Photo : Geneviève Gélinas

Les travaux de construction d’une usine de filtration de l’eau, au coût de 11,5 millions de dollars, sont entamés à Grande-Rivière. 

La nouvelle usine sera fonctionnelle dans un an. Elle fournira en eau potable 1800 résidences de Grande-Rivière et Sainte-Thérèse-de-Gaspé.

«Les gens ont hâte, souligne le maire de Grande-Rivière, Bernard Stevens. De la minute qu’on a une pluie plus ou moins importante, il y a un avis de bouillir.» En mai dernier, cet avis s’est prolongé 23 jours de suite, illustre-t-il, à cause de la turbidité de l’eau (eau brouillée).

Jusqu’ici, les résidants de Grande-Rivière étaient desservis par une simple station de pompage, munie d’un système de chloration.

L’eau continuera d’être puisée dans la rivière Grande Rivière, puis sera filtrée à travers des membranes et chlorée. L’usine sera capable de traiter 9050 mètres cubes d’eau par jour, ce qui correspond à la demande maximale du réseau desservi.

Québec paiera près de trois quarts des coûts de 11,5 millions de dollars. Le reste de la facture sera assumé aux deux tiers par Grande-Rivière, et au tiers par Sainte-Thérèse.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.