Le cri du poète

UN DRAME ATTEND PAS L'AUTRE

Par Philippe Garon, poète, graffici.ca
Philippe Garon, poète et auteur

Philippe Garon, poète et auteur Photo : Offerte par l'auteur

BONAVENTURE, 5 février 2016 – Invisible à nouveau/j’habiterai le printemps/dorénavant/j’ai quitté mon labour ma peau mon sang/je redeviens le vent.  Martin Léon, Je redeviens le vent

pour Nathalie Synnett

c’était ta farce totem
toi
la fille des vues

je t’ai vue
dépasser tes barniques
solide
dans ta voix chevrotine
à cheval
sur les musiques pyramidales
dada
avec tes atomes de cristal à
grandes oreilles

suffit pas d’exister pour
penser
avancer
dans la poussière d’hiver
pour animer l’essaim
vraie comme le feu

suffit pas d’exister pour
envoyer chez le diable
les misologues
les bons sentiments
pour brailler
l’éclipse des souffles précieux
la pénurie de poings malcommodes

ton bazou demande
où allons-nous
personne le sait
puis à qui sont ces sourires
dans nos avenirs
dieu chie dans ses culottes
sans nous demander la permission
de toute façon
c’est toi qui tiens le steering
t’as pas besoin de copilote
tant que la salamandre chante

ignorer
ça tient occupé
à quoi ça rime
de mettre sa main sur le rond du poêle
pour voir si on est en vie?
par chance que t’es là
mastermind
pour décrypter
nos arcanes de balus

et nous galopons
extravagants
sur des chevaux fantômes
dans la nuit croche
pour nous réfugier
dans ton château miniature
où tu irradies
impériale
sur un trône de rotin
pendant que Falardeau
joue à la plasticine
dans ton frigidaire
avec Kusturica
sans se rendre compte
que je choke
alors tu me donnes
mon quatre pour cent
ti-cul qui marche
marche
vers un présent raisonnable

tout roule
jusqu’à ce que l’ampoule
brûle

coudonc
ça va-tu arrêter?
toutes nos fusées qui ont de l’allure tombent
il reste quasiment juste des rognures
qui pensent rien qu’à remplir l’espace

qui va se tenir debout
devant le cauchemar d’Huxley?
qui va s’occuper de la compréhension?
qui va s’occuper de la passion?
qui va s’occuper de la volonté?

il existe des statues-furoncles
pour des insignifiants puis des crosseurs
ton monument à toi
nous devrons l’ériger
derrière nos paupières
te voir sur ton bicycle
en train de continuer
rugueuse
meneuse

3 commentaires

klondike solitaire game a écrit le 23 août 2019

Here we can understand the situations of the all type of the game which are include for the use with of your system quickly. Thanks a lot.

Relojes Imitacion a écrit le 23 février 2019

Venez les voir éclore et s’épanouir sur scène, laissez-les vous contaminer de leur amour pour la musique et les arts. Qui sait, peut-être que la prochaine étoile montante du Québec se trouve parmi les candidats de l’École Antoine-Roy.

Lyne Martel a écrit le 8 février 2016

Bravo pour ce bel hommage, elle le mérite grandement. Il est important de la garder vivante dans la communauté. Pour son oeuvre d'abord et pour les siens. Aussi après avoir écouté la très belle chanson " Je redeviens le vent" les siens ne ressentiront plus jamais les effets du vent de la même façon. La preuve qu'on peut émouvoir les gens en vivant selon ses principes.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.