Douglastown : des citoyens souhaitent une réduction de la limite de vitesse

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Pas moins 115 personnes ont signé une pétition pour faire baisser la limite de vitesse à Douglastown.

Pas moins 115 personnes ont signé une pétition pour faire baisser la limite de vitesse à Douglastown. Photo : Nelson Sergerie

Des résidants du secteur Douglastown, à Gaspé, demandent au conseil municipal de réduire la vitesse sur la route 132 afin d’accroître la sécurité de la population.

Une pétition ayant recueilli 115 signatures a été déposée à cet effet lors du conseil municipal du 20 février. Il s’agit d’un nombre important lorsqu’on considère qu’environ 800 personnes habitent ce secteur.

La personne à l’origine de la pétition, Esther Turcotte, y voit une question de sécurité. «On a beaucoup de jeunes familles qui se sont installées dans le secteur au cours des dernières années, qui se promènent sur la route, qui se rendent au dépanneur. Il y a aussi un camp de jour dans le secteur depuis deux ans. C’est une question de sécurité familiale.»

Mme Turcotte constate régulièrement que la limite de vitesse de 90 kilomètres à l’heure n’est pas respectée dans ce tronçon, une longue ligne droite.

Elle ajoute que la pétition est la première étape vers une diminution de la limite de vitesse. «On commence par ça. La Ville est au courant du problème et elle va se pencher sur la question.»

Si jamais la Ville ne bouge pas, Mme Turcotte promet de revenir à la charge. «Je pense qu’ils [les autorités] ne peuvent pas négliger ça», dit-elle, convaincue que la vitesse doit être diminuée coûte que coûte. Mme Turcotte entend surveiller la situation de près et s’attend à ce que des gestes soient posés d’ici l’automne.

2 commentaires

Clovis a écrit le 29 février 2012

C'est encore un non respect de la limitation de la vitesse et souvent par une minorité qui en abuse. "sensibiliser l'utilisateur au départ". Par quel moyen, une caméra radar peu-être!... C'est partout ailleurs la même lacune. Le trouble est sur l'accélérateur.L'automobiliste doit approprié sa conduite routière, car la route te PARLE. "G.B.S" pour tous. Une petite anecdocte en passant: Une automobiliste de mon coin fait mention à la sureté du québec, que la limite de vitesse maximun d'un tronçon qui est de 70 km et plus loin de 50 km n'est pas respectée, et de dire, ça roule en fou! Elle me raconte par la suite qu'elle aussi à reçue un constat d'infraction. Ce qui veux dire que la SQ à fait son devoir. Mais je me pose une question, jusqu'où va la tolérence policière pour une zône de 30 ou 50 km "zône scolaire" et autres 70, 80, 90 km? Je les observes et souvent le véhicule arrière te colle au cul et souvent effectu un dépassement en se foutant des conséquences. Pourtant je ne roule pas en pépère. J'ai pas encore vu un panneau de l'imitation de vitesse avec l'écriteau "tolérance de 8,10, ou 12 km en plus"!...

Clovis a écrit le 29 février 2012

C'est encore un non respect de la limitation de la vitesse et souvent par une minorité qui en abuse. "sensibiliser l'utilisateur au départ". Par quel moyen, une caméra radar peu-être!... C'est partout ailleurs la même lacune. Le trouble est sur l'accélérateur.L'automobiliste doit approprié sa conduite routière, car la route te PARLE. "G.B.S" pour tous. Une petite anecdocte en passant: Une automobiliste de mon coin fait mention à la sureté du québec, que la limite de vitesse maximun d'un tronçon qui est de 70 km et plus loin de 50 km n'est pas respectée, et de dire, ça roule en fou! Elle me raconte par la suite qu'elle aussi à reçue un constat d'infraction. Ce qui veux dire que la SQ à fait son devoir. Mais je me pose une question, jusqu'où va la tolérence policière pour une zône de 30 ou 50 km "zône scolaire" et autres 70, 80, 90 km? Je les observes et souvent le véhicule arrière te colle au cul et souvent effectu un dépassement en se foutant des conséquences. Pourtant je ne roule pas en pépère. J'ai pas encore vu un panneau de l'imitation de vitesse avec l'écriteau "tolérance de 8,10, ou 12 km en plus"!...

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.