Développement économique et exportation

DJL au port de Gaspé : l’inactivité se prolonge

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Pour l’instant, Construction DJL laisse ses convoyeurs au port de Gaspé, malgré la suspension des exportations vers la Floride.

Pour l’instant, Construction DJL laisse ses convoyeurs au port de Gaspé, malgré la suspension des exportations vers la Floride. Photo : Geneviève Gélinas

GASPÉ – Les exportations de pierre concassée de Construction DJL à partir du port de Gaspé sont au point mort pour une troisième année consécutive.

L’entreprise, qui visait le marché de la Floride pour sa pierre concassée, est victime de la faiblesse du marché américain.

«L’économie de la Floride ne va pas bien et la valeur du dollar canadien a augmenté, explique François Voisine, directeur de Construction DJL. Le dollar était à 0,70 $ quand on a commencé [l’expansion en 2007] et aujourd’hui, on a la parité.»

15 M $ investis

En 2007, Construction DJL a investi 15 millions de dollars dans des installations de transbordement et de concassage au port et à sa carrière de Gaspé, en plus de deux millions pour l’achat de camions et de chargeuses. À terme, l’entreprise souhaitait exporter 900 000 tonnes de granulat par an.

L’année d’expédition la plus intense a été 2009, alors que Construction DJL a chargé six navires à destination de la Floride, pour un total de 280 000 tonnes.

20 postes en moins

Aujourd’hui, la carrière n’alimente que la région de Gaspé. Dix personnes y travaillent, soit le même nombre qu’avant l’expansion. Les 20 postes créés par le développement ont disparu.

Pour Gaspé, l’arrivée de DJL avait signifié la relance de l’activité au port, après qu’Xstrata (anciennement Noranda) ait arrêté de transborder du concentré de cuivre en 2002.

En 2009, les quantités transbordé au port ont atteint 433 000 tonnes, en grande partie grâce à DJL, mais sont retombées à 140 000 tonnes en 2011.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.