La diversité culturelle à l’honneur en Gaspésie et aux Îles

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Des personnes immigrantes établies en Gaspésie et des représentants des services d’accueil ont rencontré la ministre de l’Immigration, Diane DeCourcy, en janvier dernier, afin de discuter de la régionalisation de l’immigration.

Des personnes immigrantes établies en Gaspésie et des représentants des services d’accueil ont rencontré la ministre de l’Immigration, Diane DeCourcy, en janvier dernier, afin de discuter de la régionalisation de l’immigration. Photo : Gracieuseté

La diversité culturelle sera célébrée du 18 au 26 mars dans la région à l’occasion de la première édition des Journées de la diversité gaspésienne et madelinienne.

Organisée par les services d’accueil des nouveaux arrivants de la région, en collaboration avec le Cégep de la Gaspésie et des Îles, cet événement vise à sensibiliser la population aux richesses des différentes cultures présentes sur le territoire, qu’elles soient gaspésiennes ou d’ailleurs.

Différentes activités seront organisées un peu partout sur le territoire. L’objectif des organisateurs de l’événement est de créer des occasions pour permettre aux gens de partager leur culture et d’en connaître davantage sur celle des autres.

«Dans mon travail, je remarque souvent que plusieurs personnes ignorent à quel point il y a de la diversité culturelle dans la région. Les activités serviront donc à présenter des gens, d’ici ou de l’extérieur, qui souhaitent partager leur bagage culturel», explique la coordonnatrice des services d’accueil aux nouveaux arrivants dans la MRC d’Avignon, Catherine Landry.

Entre autres activités, un souper interculturel se tiendra simultanément dans l’ensemble des MRC le samedi 23 mars. À cette occasion, des bénévoles issus de différentes communautés feront découvrir leurs plats favoris aux participants. «La cuisine est un excellent moyen de partager sa culture. L’organisation de ces soupers cadrait parfaitement avec nos objectifs», explique Mme Landry.

En plus de ces soupers, une dizaine d’activités se tiendront aux quatre coins de la région tout au long de la semaine. 

2 commentaires

Gaston Poirier a écrit le 13 mars 2013

Madame Karunatatne, peut-être que les fonctionnaires à qui vous parlez ont une parenté avec un certain homme d'affaire de Gaspé qui considère que les "pas vrais" gaspésiens ne devraient pas avoir droit de parole sur le développement de la région! Évidemment je blague, et je souhaite de tout coeur que vous restiez des nôtres en tant que VRAIE néo-gaspésienne qui souhaite participer à notre développement régional! Continuez de persévérer et vous finirez par être entendue et comprise! Bonne chance!

Manjula Karunaratne a écrit le 12 mars 2013

Je suis immigrante et je suis établie ici en Gaspésie depuis 15 ans où je travaille très fort à mettre en place une entreprise, mais je suis très déçue. Les fonctionnaires de plusieurs bureaux gouvernementaux ne respectent pas les immigrants. Je n’ai jamais eu le chômage, ni avoir été sur le b.s., ni les abondantes subventions pour lancer une entreprise. Je ne cherche pas les subventions illimités. En fait, je suis autonome. Par contre, les fonctionnaires vont essayer de me détruire en disant qu’ils veulent ‘aider’ les immigrants. Les gens de la Gaspésie sont très accueillants à moi. Je suis très heureuse de vivre ici et grâce à la population, je peux faire ma vie ici malgré ce que les fonctionnaires font. Nous n’avons pas le droit de dire la vérité et de dénoncer les gens qui en font beaucoup pour nous freiner. Je ne peux pas compter le nombre de fois que ces gens m’ont blessé. Une semaine culturelle devrait changer pour une semaine d’éducation d’éthique auprès ________. Manjula Karunaratne

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.