Politique

Discours du Trône : le député Fortin pas optimiste

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le député bloquiste de la Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin.

Le député bloquiste de la Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin. Photo : Collaboration

OTTAWA – « Il n’y a pas de raisons d’être optimiste », commente le député de la Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, le bloquiste Jean-François Fortin, au lendemain du discours du Trône, présenté mercredi, à Ottawa.

« C’est un discours préparatoire à la prochaine campagne électorale. Il [le gouvernement Harper] rappelle tout ce qu’il a fait depuis deux ans. Il  va continuer de faire ce qu’il a fait », souligne le député.

Pour M. Fortin, alors que le gouvernement conservateur de Stephen Harper entend déposer une loi anti-déficit, les impacts sur les régions seront nombreux : « Les compressions vont toucher nos régions. Prenez Pêches et Océans par exemple. Par ailleurs, on parle de diminuer les transferts aux provinces. Ça va engendrer des problématiques importantes », dit M. Fortin.

Au sujet des infrastructures, Ottawa propose 70 milliards de dollars dans un nouveau programme pour les 10 prochaines années. « Mais on parle d’un peu moins de 600 millions $ pour les deux prochaines années. On laisser miroiter beaucoup de choses », souligne le député.

Il souligne aussi que rien n’est prévu pour rassurer les populations sur le transport des matières dangereuses par rail, à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

Le discours du Trône n’a pas glissé mot sur les questions de l’agriculture, des pêches et de la forêt.

« Pour la Gaspésie, ce n’est pas très encourageant, c’est même inquiétant », analyse le député bloquiste.

Assurance-emploi

Le député entend rencontrer le nouveau ministre responsable de l’assurance-emploi, Jason Kenny. Avec la réforme, il craint que les travailleurs saisonniers soient forcés à l’exil : « Est-ce que le gouvernement souhaite faire de la déportation de travailleurs? », questionne l’élu.

Il rappelle que le Québec et d’autres provinces ont créé des commissions afin de mesurer les impacts de cette réforme. « On commence à les voir. Ils sont de plus en plus importants. Les travailleurs vont avoir beaucoup de pression pour occuper un emploi », dit-il.

Sur la réfection de la voie ferrée, le député Fortin estime qu’Ottawa doit être là. « Le gouvernement devrait réhabiliter le réseau ferroviaire car il est essentiel au développement économique. Les citoyens de la Gaspésie ne sont pas des citoyens de second rang », lance M. Fortin.

2 commentaires

Dany Brown a écrit le 21 octobre 2013

@monsieur St-Pierre! Entièrement d'accord pour l'estimation que vous faites du Québec. Voilà pourquoi on est encore dans le Canada, parce qu'on a pas plus confiance, ni à l'un ni à l'autre. Comme m'a déjà dit un ami qui venait d'une Ile des Caraïbes, il détestait l'hiver, alors je lui ai demandé pourquoi il ne retournait pas dans son pays, je croyais que la situation politique était meilleure. Il m'a répondu: "Écoute, Dany, chez-mois la situation restera toujours la même, parce que chez- moi, dans mon pays lorsque tu es une semaine au pouvoir, tu as une semaine pour te remplir les poches!! Bien ça ressemble a cela ici aussi n'est ce pas!

Marc-André St-Pierre a écrit le 21 octobre 2013

En 2011, plusieurs gérants d'estrade comme moi avançaient l'idée que le Parti conservateur et leurs supporteurs de l'ouest allaient eux-même conduire le Québec à la porte du Canada. Mais, en même temps, je ne croyais pas vraiment qu'on en arriverait là. Aujourd'hui, même si je ne suis pas encore convaincu de ça, je me demande de plus en plus si le PC ne fait justement pas exprès pour y arriver. Je pense que le PC bat à plate couture l'anti québécois qu'était P.-E. Trudeau. Je suis un souverainiste mou, très mou. Si le Québec n'était pas un état si corrompu, contrôlé par des corporations, des syndicats, dont certains monopoles, l'attitude du PC me pousserait rapidement à devenir un souverainiste dur. Si la Commission Charbonneau finissait par faire le grand ménage... mais, je n'y crois pas vraiment...

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.