Affaires municipales et développement régional

Deux municipalités unies par les loisirs

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
La municipalité des Méchins vient de signer un partenariat avec Cap-Chat pour améliorer leur offre de loisirs.

La municipalité des Méchins vient de signer un partenariat avec Cap-Chat pour améliorer leur offre de loisirs. Photo : Johanne Fournier

Les municipalités de Cap-Chat et des Méchins viennent de signer un partenariat pour améliorer leur offre de loisirs.

Après une analyse sur la situation des loisirs et de la qualité de vie en général de leur communauté respective, Cap-Chat et Les Méchins ont décidé d’unir leurs efforts pour améliorer leur situation à ce chapitre.

«Le partenariat proposé part d’un constat peu réjouissant, admet le maire des Méchins. Le milieu souffre d’un manque flagrant en matière de loisirs. Bien que nos municipalités possèdent des installations adéquates, on constate beaucoup d’épuisement chez les bénévoles qui sont responsables de celles-ci.»

Selon M. Barriault, différentes raisons expliquent cette situation. Elles sont principalement reliées à la lourdeur des démarches administratives, au manque de ressources ainsi qu’à la désorganisation du milieu qui est victime de l’exode des jeunes et du vieillissement de la population.

Vaste mandat

L’entente se traduit notamment par l’embauche d’une technicienne en loisirs, Marie-Pier Lauzon. Supervisée par un comité formé de représentants des milieux culturel, éducatif, sportif et municipal provenant des deux localités, la technicienne en loisirs,  cette jeune femme, originaire de Laval, aura le mandat de proposer et d’organiser des loisirs destinés aux adultes, aux aînés et aux jeunes, en collaboration avec les municipalités et les organismes du territoire.

«Par l’embauche de Mme Lauzon, les deux municipalités espèrent être en mesure de soutenir la mise à niveau des installations sportives et récréatives de leur territoire, souhaite l’élu. Cela permettra d’implanter des activités récurrentes et viables dans nos milieux, de contribuer à l’augmentation de la qualité de vie en proposant des loisirs aux citoyens de tous les âges, de contribuer à la rétention de nouveaux arrivants par l’offre de différents services de loisirs et d’assurer la survie des installations sportives et récréatives du territoire.»

Même si elles sont situées dans deux MRC différentes et qu’elles n’appartiennent pas à la même région administrative, ces deux municipalités sont pourtant voisines. «Les municipalités de Cap-Chat et des Méchins ont, au fil du temps, tissé des liens étroits qui participent à une unité faisant fi des frontières artificielles, soutient le maire des Méchins, Jean-Sébastien Barriault. Elles sont un exemple à suivre dans cette époque difficile qui invite plutôt au repli sur soi.»

Soutien financier

Ce partenariat est rendu possible grâce au soutien financier des Caisses populaires Desjardins, des commissions scolaires, des Centres locaux de développement, des Sociétés d’aide au développement des collectivités, des MRC, des centres de santé et de services sociaux, des Unités régionales de loisir et de sport des deux régions, sans oublier la collaboration des municipalités concernées.

Une expérience similaire a vu le jour dans la partie est de la Haute-Gaspésie. Le projet Animation Haute-Gaspésie, regroupant cinq municipalités de cette MRC, a été couronné de succès, selon Jean-Sébastien Barriault.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.