Des projets de logements communautaires en danger

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
La directrice du Groupe ressource en logements collectifs Gaspésie-Les-Îles, Jacinthe Cyr, lance un cri d'alarme à Québec.

La directrice du Groupe ressource en logements collectifs Gaspésie-Les-Îles, Jacinthe Cyr, lance un cri d'alarme à Québec. Photo : Courtoisie

Sept projets totalisant 161 unités de logement en Gaspésie pourraient ne jamais voir le jour faute d'argent. Face à cette situation, la directrice du Groupe ressource en logements collectifs Gaspésie-les-Îles, Jacinthe Cyr, lance un cri d'alarme à Québec.

Les projets qui pourraient ne jamais se réaliser sont les suivants: à Gaspé, un projet de 25 unités de logements (4,1 millions $) et un autre de 50 unités (9,6 millions $), à Grande-Rivière, 20 unités de logement (3,7 millions $), à Nouvelle, 12 unités (2,2 millions $), à Matapédia, 24 unités (3,2 millions $), à Carleton, 24 unités, (3,3 millions $) et à Grande-Vallée, 6 unités (951 269 $).

Tous ces projets qui étaient en voie de réalisation sont actuellement «en analyse et en attente de mesure d'aides» par le programme Accès Logis Québec destiné aux personnes à faible revenu (personnes âgées en légère perte d'autonomie, personnes aux prises avec un handicap, etc.), d'après la documentation officielle.  

Ces projets sont dans l'impasse depuis mai dernier alors que Québec confirmait que l'enveloppe supplémentaire de 14 millions $, accompagnée de trois mesures adaptées au contexte des régions éloignées, étaient à sec, déplore Jacinthe Cyr. «Ces mesures particulières permettaient de réduire la part de financement du milieu à un projet. Concrètement, ces aides supplémentaires faisaient que le milieu fournissait 15 % ou 20 % sur le plan financier alors que, sans ces mesures d'aides, les milieux doivent fournir 30 %, 35 % et 40 %. Vous comprendrez que c'est difficile d'aller chercher autant de financement dans notre contexte.»

200 autres

C'est la raison pour laquelle Mme Cyr, appuyée par l'ensemble des municipalités gaspésiennes, demande non seulement à Québec de reconduire le programme Accès Logis lors du prochain budget attendu au printemps et «d’y inclure le renouvellement des mesures d'aides particulières pour des régions comme la nôtre. En plus des 161 unités en attente de financement, il y a une demande pour 200 autres unités dans la région».

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.