Développement économique et exportation

Des homardiers gaspésiens de retour de Chine

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
La chine représente un marché potentiel intéressant pour les industriels du homard de la Gaspésie.

La chine représente un marché potentiel intéressant pour les industriels du homard de la Gaspésie. Photo : Thierry Haroun

Une mission commerciale gaspésienne tenue du 2 au 12 février dernier en Chine, qui comptait plusieurs industriels du homard, a été fructueuse, d'après les organisateurs.

Dix rencontres d’affaires ont été organisées sur trois territoires ciblés, soit à Pékin, Dalian et Guangzhou. Lors de cette mission, ces industriels ont été entre autres invités à participer à un banquet d’affaires offert par l’ambassadeur du Canada en Chine, David Mulroney. Le conférencier principal était le premier ministre canadien, Stephen Harper.

La délégation gaspésienne était représentée par cinq industriels, un représentant du Regroupement des Pêcheurs Professionnels du Sud de la Gaspésie et deux représentants de GÎMXPORT, un organisme voué à la promotion des produits de la région à l'étranger.

Son porte-parole, Aurèle Doucet vante le potentiel énorme de ce marché en Asie. «Nous avons eu l'occasion de rencontrer onze importateurs chinois. Ce fut de très bonnes rencontres. D'ailleurs, on remarque que, depuis deux ans, le homard commence à être connu, il semble qu'il y ait un intérêt chez les importateurs du homard.»

Des milliers de homards

La clientèle chinoise, note M. Doucet, a des goûts bien particuliers et les commandes sont importantes. «Il y a une demande pour des gros homards. On parle d’une commande d’environ 10 000 homards. Pour un Chinois, un gros homard de 2,5 kg ou 3 kg, c'est important parce que cela démontre qu'il a un niveau de vie très élevé.»

M. Doucet tient à dire que des industriels chinois sont attendus en Gaspésie au printemps prochain, notamment à Paspébiac, à Sainte-Thèrèse-de-Gaspé et à Grande-Rivière. En novembre 2012, une mission gaspésienne retournera au pays du dragon pour participer à une foire commerciale.

Cette mission a été rendue possible grâce notamment à l’appui financier de Développement économique Canada, du ministère québécois du Développement économique et de Transformation Alimentaire Québec.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.