Politique

Le député sortant Georges Mamelonet lance sa campagne

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le député sortant dans la circonscription de Gaspé est en quête d’un deuxième mandat.

Le député sortant dans la circonscription de Gaspé est en quête d’un deuxième mandat. Photo : Johanne Fournier

Le député sortant dans la circonscription de Gaspé, Georges Mamelonet, a officiellement lancé sa campagne électorale mercredi soir à son local électoral de Percé.

Le libéral, qui est en quête d’un deuxième mandat, a profité de l’occasion pour défendre son premier bilan à titre de député provincial, devant une quarantaine de militants et des journalistes.

M. Mamelonet soutient qu’il a réussi à faire avancer de «façon significative» plusieurs dossiers importants pour la circonscription de Gaspé. «Dans le domaine de la santé, on n’a qu’à penser au rehaussement des installations au CSSS de la Côte-de-Gaspé qui devrait voir le jour sous peu ou au travail effectué pour assurer la pérennité des services au CLSC de Murdochville», a-t-il donné en exemple.

À l’instar de son homologue libéral dans Bonaventure, M. Mamelonet indique que l’enjeu de l’économie sera le thème central de sa campagne électorale. Le député libéral estime d’ailleurs avoir «un bilan assez impressionnant» en matière économique.

M. Mamelonet se dit notamment fier d’avoir contribué à la création de  50 emplois supplémentaires au bureau ministère du Revenu à Chandler. «Vous connaissez notre orientation économique au Parti libéral. Et je m’engage à poursuivre ce travail», promet-il.  

Tourisme

Le député sortant s’est par ailleurs montré surpris par la déclaration du candidat péquiste dans Bonaventure, Sylvain Roy, à l’effet que le gouvernement libéral a abandonné l’industrie touristique des régions, dont celle de la Gaspésie. «Si M. Roy affirme que notre gouvernement a laissé tomber le tourisme, je l’invite à aller consulter notre politique touristique», a-t-il affirmé.

Chaude lutte ?

Questionné à savoir s’il s’attendait à une lutte serrée avec son adversaire péquiste, Gaétan Lelièvre, M. Mamelonet s’est contenté de répondre qu’il ne s’attendait «pas à rien de particulier.»

Rappelons que le député devra faire face à la justice pour pêche illégale à l’oursin. De plus, la SRC a récemment rapporté qu’un appel d’offres trop précis avait été lancé par la Ville de Percé en 2006, soit à l’époque où il était maire de la municipalité. M. Mamelonet ne croit cependant pas que cette situation aura un impact sur sa campagne électorale.

À lire aussi

Georges Mamelonet nie avoir été blâmé par le ministère

Enquête : Mamelonet qualifie le reportage de la SRC d’incomplet

Émission Enquête : Georges Mamelonet réagit prudemment

Georges Mamelonet accusé de pêche illégale d'oursins

 



1 commentaire

Dany Blais Dansletrouble a écrit le 9 août 2012

Il lance sa campagne hier alors que madame Marois a déjà fait le tour de la Gaspésie. Il est pas mal en retard ce Mamelonet, peut-être était-il trop occupé à pêcher illégalement des oursins??? J'espère que Bonaventure et Gaspé se souviendront du désastre libéral.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.