Éducation

Un DEC en soins infirmiers dans Rocher-Percé

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
De gauche à droite – Louis Bujold, Chantal Duguay et René Bouchard

De gauche à droite – Louis Bujold, Chantal Duguay et René Bouchard Photo : Thierry Haroun

Un DEC en soins infirmiers sera dispensé dès l’automne prochain au CSSS du Rocher-Percé grâce à la formule du télé-enseignement.

Un local dans l’hôpital de Chandler sera entièrement aménagé pour ce programme qui s’échelonnera sur trois ans. Il s’adresse aux infirmières auxiliaires ou toute personne possédant un DEP en santé, assistance et soins infirmiers. La formation spécifique sera offerte par télé-enseignement à partir du campus de Gaspé. À cela s’ajoutent des stages qui s’effectueront au CSSS du Rocher-Percé.

Il s’agit d’une formation qui répond à un service public, selon René Bouchard, directeur de la coordination à l’Agence régionale de santé et des services sociaux (AGSSS-GIM). «Notre préoccupation, c’est aussi d’avoir des gens sur le terrain, de travailler dans un milieu adéquat et d’avoir suffisamment de personnes dans le réseau pour offrir un service à la population».

De son côté, le directeur des études au Collège de la Gaspésie-les-Îles, Louis Bujold, estime que cette formation évite l’exode des étudiants. «Ça permet aux jeunes de demeurer ici et d’étudier dans la région. Et faire en sorte qu’au cours des prochaines années on puisse doubler, tripler et même quadrupler le nombre de finissants en soins infirmiers». Il rappelle qu’une cohorte de 18 ans étudiants suivent ce même programme au CSSS de la Baie-des-Chaleurs. «Ils sont encore 18 étudiants. Ça démontre leur motivation». À Chandler, une cohorte d’une vingtaine est attendue.

Bonne nouvelle

Ce programme est accueilli avec enthousiasme par la directrice générale du CSSS du Rocher-Percé, Chantal Duguay. «Ça va permettre une continuité des services à la population parce qu’il y a une pénurie de personnel, notamment en soins infirmiers.»

Ce projet a profité d’un appui financier de près de 200 000$ du gouvernement du Québec. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.