Politique

DEC en Gaspésie et aux Îles : 18 millions $ pour 15 projets

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
«On va économiser de l’argent pour essayer de créer de l’emploi dans d’autres secteurs», a déclaré Denis Lebel pour justifier les suppressions de postes du fédéral en Gaspésie.

«On va économiser de l’argent pour essayer de créer de l’emploi dans d’autres secteurs», a déclaré Denis Lebel pour justifier les suppressions de postes du fédéral en Gaspésie. Photo : Geneviève Gélinas

Développement économique Canada (DEC) subventionne quinze projets en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine pour 18 millions de dollars, a annoncé le ministre fédéral Denis Lebel dans une visite très attendue à Gaspé, sa première depuis l’élection de mai 2011.

Neuf des 15 projets touchent le développement des croisières internationales. La plupart sont déjà en cours, dont le projet Berceau du Canada (6 millions de dollars) à Gaspé qui consiste à construire une promenade et reconstituer des bâtiments historiques au bord de l’eau. La gare intermodale (2,63 millions de dollars de DEC), toujours à Gaspé, est aussi en construction.

Près d’un million de dollars vont au projet de train touristique entre Gaspé et Percé, et 2,76 millions de dollars au Circuit des bâtisseurs, à Chandler.

La municipalité de New Richmond reçoit 430 020 $ pour chercher des investisseurs dans les secteurs industriel et récréotouristique. Dans cette même ville, DEC donne 713 750 $ à Rail GD pour son atelier (déjà construit) de remise à neuf de wagons.

Trop occupé

M. Lebel a justifié sa longue absence de la Gaspésie par ses nombreuses fonctions. Il est ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, et responsable de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec. «Trois fois, ce voyage a été remis. […] Il y a des maires partout au pays qui ont besoin d’argent pour leurs infrastructures», a lancé M. Lebel.

Ces dernières semaines, DEC a été critiqué pour son refus d’appuyer 11 projets dans la région. Le ministre a précisé que dorénavant, son organisme ne subventionnera plus les musées et les centres d’interprétation. «C’est du ressort de Patrimoine Canada», a-t-il déclaré.

«On finance encore les organismes à but non lucratif de développement économique, a ajouté M. Lebel. On réoriente nos services vers les technologies et le manufacturier.»

M. Lebel demeurera strict sur les échéances : les projets qui obtiennent l’aide de la stratégie de développement des croisières doivent être terminés le 31 mars 2013. Le ministre n’a pas pu dire si un nouveau programme remplacerait celui des croisières. 

À lire aussi

Refus de DEC : coup dur pour plusieurs promoteurs de la région

2 commentaires

Gilles Thibodeau a écrit le 12 octobre 2012

@ Martin Pelletier . Bonjour Monsieur . Oui vous avez raison ,du bla bla bla , fédéral ça on est habitué . Gentilly-2 , là c'est vous qui faites du bla bla bla . M. Picard vous donne l'heure juste , j'espère que vous en tiendrez compte avant d'écrire n'importe quoi . Bonne journée . Gilles Thibodeau .

Albert Picard a écrit le 12 octobre 2012

Pour votre information ( source : http://action2.davidsuzuki.org/fr/gentilly-2 ). Mise en service en 1983, la centrale Gentilly-2 arrive au terme de sa durée de vie en 2012 et doit être démantelée ou reconstruite. La centrale produit moins de 3% de l’électricité québécoise alors que le Québec nage dans les surplus d’énergie. Gentilly-2 est située dans une zone densément peuplée à 160 kilomètres de Montréal et à 110 kilomètres de Québec, sur les rives du fleuve Saint-Laurent. Le projet de réfection de la centrale, initialement évalué à deux milliards de dollars, risque de coûter près de cinq milliards lorsque tous les coûts sont inclus. La réfection de la centrale jumelle de Point Lepreau au Nouveau Brunswick accuse des retards importants et des dépassements de coûts de l’ordre de 50%. La réfection de Gentilly-2 risque d’avoir pour effet d’augmenter les tarifs d’électricité des Québécois. Et madame Ouellet n'est pas Ministre de l'environnement, mais Ministre des ressources naturelles

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.