Danse en ligne pour de multiples causes à Newport

Par ,
La mascotte Fourire a accompagnés les danseurs qui ont dégourdi leurs jambes pour de multiples causes.

La mascotte Fourire a accompagnés les danseurs qui ont dégourdi leurs jambes pour de multiples causes. Photo : Ariane Aubert Bonn

NEWPORT – La tentative de surpasser le record de St-Tite, avec plus de 2000 danseurs en ligne, a échoué à Newport. Cependant, l’activité a permis de récolter des fonds pour quatre organismes de la région.

Dans le cadre du Festival de VTT de Newport, un appel à tous a été lancé afin de rassembler un nombre record de danseurs dans l’objectif de battre un record, mais aussi pour amasser des fonds pour le club ADJ de Newport, la Fondation du CSSS du Rocher-Percé, la maison le R.A.D.E.A.U. et le fonds Michel Lancup, à raison de cinq dollars par participant.

126 danseurs ont bravé la météo peu clémente pour se rendre à l’aréna de Newport, lieu du rendez-vous. Au total, six autobus ont été nolisés afin d’embarquer des participants dans toute la MRC du Rocher-Percé. Seulement quatre personnes ont utilisé le service. Devant une si faible affluence, Luc Legresley, porte-parole pour le club ADJ de Newport, déplore l’absence de mobilisation des élus : «Aucun élu n’était présent. Ils avaient le pouvoir de rassembler des participants, mais aucun d’entre eux n’est venu. Pourtant, on a fait ça pour le bien de la collectivité, pour des organismes qui servent la communauté.» Il en va de même pour les représentants de certains organismes pour lesquels des fonds ont été amassés. Peu d’entre eux ont pris la peine de rassembler leurs membres. « On a fait une bonne publicité, mais on sait comment ça fonctionne, on doit s’entraider pour passer un message », ajoute M. Legresley.

Événement ludique

Les participants qui se sont déplacés, pour leur part, ont eu toute une partie de plaisir. Accompagnés par la mascotte de l’office de tourisme du Rocher-Percé, Fourire, ils ont dansé sur des airs rythmés et estivaux. L’ambiance de fête a prédominé sur la faible assistance. « Les gens présents se sont amusés, c’est ce qui compte », affirme Luc Legresley.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.