Politique

Daniel Côté élu président de la CRÉGÎM

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Daniel Côté et Jonathan Lapierre ont fait le point en conférence de presse après la rencontre publique de la CRÉGÎM.

Daniel Côté et Jonathan Lapierre ont fait le point en conférence de presse après la rencontre publique de la CRÉGÎM. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Défaisant la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, le maire de Gaspé, Daniel Côté, devient le nouveau président de laConférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (CRÉGÎM).

Il entend travailler en concertation avec les gens autour de la table :

« Je me positionne comme quelqu'un qui sera le capitaine d'un gros navire et dans le navire, il y a des personnes qui sont pleines de compétences. Je veux profiter des compétences, des aptitudes et des talents des personnes autour de la table, leur déléguer des dossiers. »

Ayant indiqué avoir été sollicité pour poser sa candidature, M. Côté croit avoir le bagage nécessaire pour diriger la CRÉGÎM, malgré ses 34 ans : « J'ai été cinq ans adjoint politique du député fédéral de Gaspésie-Les Îles. Par la suite, j'ai acquis cinq autres années d'expérience comme adjoint du maire de Gaspé, François Roussy. À travers ça, j'ai accepté un mandat pour la rédaction et la coordination du Plan de développement de la Gaspésie. »

Les priorités 

Le nouveau président poursuivra les batailles déjà enclenchées par la CRÉGÎM : « On va commencer à mettre en application les politiques ou les plans qui sont déjà sur la table. Il y a de beaux défis au niveau du transport, dans l'éolien, au niveau minier et les hydrocarbures. On a plusieurs priorités dans la région et on va y travailler fort. »

Daniel Côté sera secondé par un autre jeune, Jonathan Lapierre, 34 ans, maire des Îles-de-la-Madeleine.

Une présidence au suffrage universel

Le débat a été lancé au cours des dernières semaines sur l'opportunité d'élire au suffrage universel le président de la CRÉGÎM, un peu comme il se fait dans les MRC de Rocher-Percé et de la Haute-Gaspésie pour le poste de préfet.

Le ministre responsable de la région qui était présent au conseil d'administration de la CRÉGÎM, Gaétan Lelièvre, ne ferme pas la porte à cette idée : « La réflexion est amorcée. C'est une alternative qui mérite d'être étudiée. C'est un nouveau concept et je pense qu'il faut y réfléchir avec l'ensemble des partenaires et le gouvernement du Québec ».

Une redevance pour la cimenterie

La CRÉGÎM envisage de tenir une discussion sur l'opportunité d'obtenir des redevances sur le projet de la cimenterie.

Mais le contexte est différent par rapport à l'exploitation des hydrocarbures et des parcs éoliens, puisqu'une fois en activité, il y a peu d'effets sur les emplois.

« La priorité, c'est d'avoir des retombées économiques. Ça peut prendre la forme de redevances, mais aussi la forme de développement d'expertise ou de création d'emplois. Quant à moi, c'est l'ensemble de l'oeuvre au niveau des retombées économiques globales qu'on peut espérer de tels projets », dit le président, Daniel Côté.

Centre d'avalanches

Le financement à long terme du Centre d'avalanche de la Haute-Gaspésie à long terme a fait l'objet d'une discussion au cours du conseil d'administration de la CRÉGÎM.

L'organisme a accordé une somme de 30 000 $ pour l'année financière 2013-2014.

La CRÉGIM entend poursuivre les discussions pour assurer son financement à long terme, un avis partagé par le préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier : « Avec la volonté de développer le tourisme hivernal, cela devient un élément essentiel. Il y a de beaux partenariats qui ont été établis avec le ministère de la Sécurité publique, la Sûreté du Québec et même l'armée canadienne. C'est un actif qu'on doit conserver. »

Québec, qui a injecté au-delà de 100 000 $ cette année, a comme objectif de conclure une entente sur trois ans.

 

8 commentaires

Gilles Thibodeau a écrit le 16 décembre 2013

Bonjour. M.Langlais. .Je comprend très bien le sens de votre opinion et soyez assuré du respect que je lui porte. En ce qui concerne la Cré pour le moment je ne puis y obtempérer , toutefois avec les propos de M. Picard et la façon dont l'élection de la présidence se déroule , la longue réflexion de M.Côté et sa sollicitation , je soupçonne une commande politique , donc il se pourrait qu'avec le temps et même très prochainement je rejoigne votre opinion ,disons que présentement je suis en réflexion . ;-) Cordialement Gilles Thibodeau Pabos .

Gaston Langlais a écrit le 16 décembre 2013

Bonjour, @ M. Gilles Thibodeau. Je suis l'un de ceux qui ont investi beaucoup d'efforts dans le développement de notre région. Au fil des ans, on a assisté à la création d'une foule d'organismes inutiles dans le simple but de tenter de calmer l'esprit de ceux et de celles devenus un peu plus arrivistes avec le temps. Les années ont passé et la situation va toujours de mal en pis. Pour un cortège de raisons j'ai dénoncé les actions de plusieurs structures superfétatoires dont fait partie la CRÉ. Gaston Langlais - Gaspé.

Albert Picard a écrit le 16 décembre 2013

Ce grand défenseur de la démocratie à ses heures, il lui arrive de dénigrer avant de se coucher. Si je peux avouer une vérité, je ne donne rien et je n'offre rien. Je me sens concerné et je e participe au débat. C'est ça la vraie démocratie. Ce soit disant démocrate qu'est m. Thibodeau ne vois pas d'un bon œil des audiences publiques sur ce projet minier. Tout un tour de force! Sans doute pratique-t-il l'art de la pirouette dans les bancs de neige.

Gilles Thibodeau a écrit le 16 décembre 2013

Bonjour M.Langlais . Difficile pour moi d’obtempérer entièrement à votre opinion . Toutefois lorsque le lis des propos du genre de M. Picard je me demande où est passé la solidarité des Gaspésiens , surtout si cette opinion est partagée par M. Daniel Côté et le Ministre M. Gaétan Lelièvre . Vous savez lire de tels propos et savoir que le Président de la Cré entreprend des discussions en présence du Ministre M. Gaétan Lelièvre , des discussions concernant la M.R.C. Rocher sans consultation avec notre Préfète élue et légitime ainsi que tous nos élus(es) c'est vraiment inquiétant ne serait-ce que pour la démocratie. Encore une fois les propos de M. Picard font en sorte que ma M.R.C soit laissée pour contre par des gens non élus légitimement , par contre soyez assuré que cette fois-ci nous n'avons pas l'intention d'être des roseaux ... Gilles Thibodeau Pabos.

Albert Picard a écrit le 16 décembre 2013

Je salue l'initiative du maire de Gaspé et président de la CRÉGIM qui donne l'exemple à toute la Gaspesie et les Îles qu'elles peuvent s'immiscer dans le dossier. Il n'y a pas que le nombril de la MRC de Rocher Percé en jeu, barré à double tour derrière des portes closes. Il y a la santé publique des gens de l'ouest lorsque les vents pousseront de l'est. La santé des gens de son coin, elle dit s'en occuper. On est rassurés. Il y a le tourisme de la Gaspésie entière qui trébuchera sur ce site, il y a les fruits de mer et les poissons de la baie qui arriveront intoxiqués aux usines. Etc. Je désire faire partie de la discussion et en savoir plus sur ce qu'il en retourne de ce projet. C'est pourquoi j'aimerais bien qu'il y ait un BAPE. De surcroît, on entend dire qu'il est question d'un prêt garantie de 300 millions$ à même les fonds de l''Etat, lui qui s'apprête à entrer dans un déficit de plus de 2 milliard$ pour la présente année fiscale. Il nous faut plus de transparence. C'est pas compliqué à comprendre et c'est pas malin du tout.

Gaston Langlais a écrit le 16 décembre 2013

Bonjour, Il est de mise de féliciter les nouveaux maires de Gaspé et des Iles de la Madeleine pour leur accession aux postes de président et de vice-président de la CRÉ. Les jeunes maires n'ont pas à être nerveux en prenant la tête de ce mouvement. La CRÉ baigne dans l'indifférence totale où réussir ou échouer n'a aucune signification. Gaston Langlais - Gaspé.

Diane lebouthillier a écrit le 15 décembre 2013

J'aimerais apporter un correctif à l'article. Je comprends très mal que l'on puisse apporter des commentaires ou orientations concernant le dossier de Ciment McInnis sans en avoir préalablement discuté avec les instances politiques concernées soit la municipalité de Port Daniel Gascons et la MRC du Rocher-Percé. Cette sortie est d'autant plus surprenante qu'il n'a jamais été question au cours de la séance privé de la CRÉ de discuter de redevances minières. De plus nous avons sur notre territoire l'expertise nécessaire afin de maximiser les retombées économiques dans notre milieu. Le comité du suivi ainsi que la table des partenaires socioéconomique est et sera mise à contribution en temps et lieu. En conclusion, la MRC et la municipalité de Port-Daniel-Gascons assument le leadership dans ce dossier et entendent bien poursuivre leur travail dans ce sens.

Gilles Thibodeau a écrit le 14 décembre 2013

@ Daniel Côté . Bonjour Monsieur , d'entrée félicitations pour votre élection au poste de Président de la C.R.É.G.Î.M . bien entendu je ne vous offre pas ma collaboration , je vous la donne. Car je considère que ceux qui offrent leur collaboration sont ceux qui se cherchent soit un titre soit un emploie , moi tout ce que je cherche c'est le bien de ma communauté. Bien que je considère votre élection comme étant démocratique , il n'en demeure pas moins que certains électeurs ne possédaient pas la légitimité pour le faire. Évidemment je ne peux cacher ma déception face à cette élection par contre je vous souhaite un bon mandat et je réitère que je vous donne ma collaboration. bien entendu je n'ai jamais cru à votre longue réflexion et lorsque vous mentionnez avoir été sollicité , je connais assez bien la politique pour en connaître tous les petits jeux de coulisse. Soyez assuré Monsieur que je surveillerai vos actions de près,afin que cette fois. Ma M.R.C. ne soit pas laissée pour contre. Avant de terminer si vous permettez je voudrais signaler à M. Jean-Guy Poirier maire de ST-Siméon et préfet illégitime de la M.R.C. Bonaventure que Chandler est la plus grande ville du comté de Bonaventure et ne lui en déplaise ceci est un fait et le lui rappellerait aussi que Chandler fait partie intégrante de la M.R.C Rocher Percé , donc il m'est très difficile de comprendre son aversion envers notre M.R.C. et surtout les propos désobligeants tenus à l'endroit de notre Préfète légitime lors de cette campagne. Joyeux Noël M. Côté et bon mandat. Gilles Thibodeau. Pabos

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.