Damien Arsenault entend reprendre Bonaventure

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Damien Arsenault en est à sa troisième campagne électorale en moins de trois ans

Damien Arsenault en est à sa troisième campagne électorale en moins de trois ans Photo : Karyne Boudreau

NEW RICHMOND - Le candidat libéral dans Bonaventure, Damien Arsenault, entend reprendre sa circonscription perdue aux mains du député péquiste sortant Sylvain Roy  lors de la dernière élection.

Damien Arsenault en est à sa troisième campagne électorale. En décembre 2011, il avait remporté l'élection partielle dans Bonaventure contre Sylvain Roy. Ce dernier lui a rendu la pareille à l'élection générale de septembre 2012. M. Arsenault entend bien ravir ce comté longtemps considéré comme un château fort libéral. Quand on lui demande de dresser le bilan de son adversaire péquiste, le libéral est tranchant : « Tromperies, incompétence, chicane, improvisation, concertation honteuse pour diviser les Québécois pour les mener vers l’indépendance du Québec qui est leur but ultime et tout ça en sabordant notre économie », fait-il valoir. Va pour les salves. Mais qui est Damien Arsenault? « J'ai 53 ans. Je suis marié à Catheline Bugeaud et père de quatre enfants âgés de 17 à 25 ans. Je suis un gars du peuple à la portée de tous : riches ou pauvres, jeunes ou moins jeunes. Mon implication dans de nombreux domaines, comme la lutte à la pauvreté et le secteur de la forêt privée, démontre mon dévouement et ma volonté d’être au service des autres depuis longtemps », dit-il.

Natif de Saint-Elzéar, Damien Arsenault, qui a une formation comme opérateur de machinerie lourde et mécanicien diesel, est un homme d'affaires. Il est propriétaire d'une compagnie de transport scolaire qui fait la navette entre Saint-Elzéar et Bonaventure. « Je conduis moi-même un autobus », ajoute celui qui troquera au cours des prochaines semaines son poste chauffeur pour celui de campagniste. Et sa volonté de gagner ne fait aucun doute. « J'y crois à cette victoire, vous savez. Sinon, je ne serais pas là. Je pense que la région a besoin d'un candidat qui soit présent, disponible et capable de faire la différence pour le comté de Bonaventure ».

Une question de valeurs

Pourquoi porter les couleurs du Parti libéral du Québec? « Je crois aux valeurs de ce parti qui représente à mon avis la seule option réaliste pour avoir une économie forte, une qualité de vie descente et surtout l’espérance d’un avenir meilleur dans un Québec accueillant et respectueux  de tous », juge Damien Arsenault en précisant que « la Gaspésie est à la croisée des chemins ».

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.