Cure de jouvence pour la cathédrale Christ-Roi de Gaspé

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La cathédrale du Christ-Roi de Gaspé fait peau neuve avec des travaux estimés à 450 000 $.

La cathédrale du Christ-Roi de Gaspé fait peau neuve avec des travaux estimés à 450 000 $. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – D'importants travaux de rénovation de la cathédrale du Christ-Roi de Gaspé, de l'ordre de 450 000 $, sont débutés, un projet qui a pris naissance en 2008.

Le temple religieux, béni en septembre 1969, en avait bien besoin : « Le conseil de l'époque avait fait faire une étude par des architectes et elle avait révélé la nécessité d'intervenir sur l'enveloppe extérieure », souligne le président du conseil de fabrique Saint-Albert de Gaspé, Yvan Landry.

Outre l'enveloppe extérieure, des travaux permettront de changer des fenêtres et refaire les accès.

Une membrane extérieure sera ajoutée, qui servira de coupe-froid. « Cela va améliorer les performances énergétiques du bâtiment. Il en coûte 30 000 $ pour chauffer la cathédrale », dit M. Landry.

Cependant, la fabrique devait procéder à l'installation d'un système de protection des incendies, notamment des gicleurs, mais les coûts de 250 000 $ ont fait reculer les administrateurs.

« Ce n'était pas nécessaire de faire ça. Mais on va améliorer le système de détection des incendies, au coût d'environ 15 000 $ », dit M. Landry.

Le président du conseil de fabrique espère ne pas trouver trop de mauvaises surprises durant les travaux : « On en a déjà quelques unes : des segments du bâtiment qui n'étaient pas isolés. Il faut procéder à l'isolation. Quand on entre dans ce genre de travaux, il faut s'attendre à ce genre de surprise », dit M. Landry.

Financement

La fabrique a obtenu du ministère de la Culture, dans le cadre du programme de préservation du patrimoine religieux, une subvention de 320 000 $, compte tenu que la cathédrale est reconnue comme monument historique.

Une campagne de financement populaire, tenue entre janvier 2011 et décembre 2012, a permis d'amasser 350 000 $, sur un objectif de 450 000 $.

Avec une somme en banque à la fin des travaux actuels, la fabrique planifiera la rénovation de la toiture qui arrive aussi à sa fin de vie utile, d'ici quatre ou cinq ans, selon M. Landry.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.