Éducation

CSSS de Chandler : bon départ pour le télé-enseignement

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Daisy McInnis, une élève originaire de Grande-Rivière, se dit ravie de suivre son DEC en soins infirmiers par télé-enseignement.

Daisy McInnis, une élève originaire de Grande-Rivière, se dit ravie de suivre son DEC en soins infirmiers par télé-enseignement. Photo : Thierry Haroun

Le Diplôme d’études collégiales en soins infirmiers offert par l’entremise du télé-enseignement à l'hôpital de Chandler répond à un besoin criant.

Débutée en septembre, la formation parrainée et donnée par télé-enseignement par le campus de Gaspé du Cégep de la Gaspésie et des Îles est suivie par 18 élèves en provenance de la MRC du Rocher-Percé, dont 7 sont des infirmières auxiliaires.

Le programme qui s'étend sur trois ans, inclut une formation générale à l'École des pêches et de l'aquaculture de Grande-Rivière ainsi qu’un stage en milieu de travail allant de 575 à 975 heures, selon le cas.

Daisy McInnis, 25 ans, est originaire de Grande-Rivière. Elle est ravie de suivre le cours, d'autant plus qu’elle sait qu'un emploi l'attend à la fin de ses études. «C’est encourageant et motivant de savoir que les gens qui nous forment veulent nous avoir dans leur milieu de travail après nos études. J’ai la chance de faire un DEC dans ma région et dans mon milieu de travail à Chandler», dit-elle.

Répondre à un besoin

La directrice générale du CSSS du Rocher-Percé, Chantal Duguay, note que cette formation permettra de combler plusieurs postes d'infirmiers au sein de son établissement. «Écoutez, on a besoin d’infirmières. S’il y en avait 20 qui étaient disponibles, on les prendrait toutes. Ce  programme va nous permettre de répondre à ce besoin de main-d’œuvre.»

D’ailleurs, le succès de cette formule d’enseignement pourrait bien faire boule de neige. C’est du moins le souhait que formule Chantal Duguay. «Nous avons profité de la collaboration de différents partenaires pour mettre sur pied ce modèle d’enseignement. Maintenant, j’ai la prétention de croire qu’on peut appliquer ce modèle pour le [programme] en travail social parce qu’on est aussi en pénurie de travailleurs sociaux.»

Le DEC en soins infirmiers par télé-enseignement est également offert à l’hôpital de Maria.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.