Politique

La CSN invite ses membres à ne pas voter pour le PLQ et la CAQ

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Le président du Conseil central régional, Éric Boulay, invite ses membres à ne pas voter pour le Parti libéral ou la Coalition avenir Québec.

Le président du Conseil central régional, Éric Boulay, invite ses membres à ne pas voter pour le Parti libéral ou la Coalition avenir Québec. Photo : Gracieuseté

Les représentants du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CSN) invitent ses membres à ne pas voter pour le Parti libéral et la Coalition avenir Québec, le 4 septembre.

Ils incitent les syndiqués à choisir un parti dont les orientations correspondent à celles défendues par la Centrale des syndicats nationaux (CSN). Vendredi, les délégués du Conseil confédéral de la CSN, dont certains sont des représentants du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, se sont réunis pour dresser un bilan du gouvernement libéral. Par la suite, ils ont procédé à une analyse des programmes des principaux partis. Ils en concluent que le Parti libéral et la Coalition avenir Québec n’offrent rien de constructif pour les travailleurs.

«Avec le gouvernement libéral, nous avons assisté à des problèmes d’éthique et d’intégrité, allègue le président du Conseil central régional, Éric Boulay. Nous avons subi des politiques budgétaires qui vont à l’encontre de nos orientations. Par ailleurs, si l’anti-syndicalisme de François Legault semble donner le ton à sa vision des relations de travail et des droits des travailleuses et des travailleurs, bien d’autres éléments du programme de la CAQ ont de quoi étonner et inquiéter.»

4 commentaires

Jean-Marc Landry, Coalition Avenir Québec-Comté de Bonaventure a écrit le 30 août 2012

Je m'étonne des commentaires de quelqu'un qui se cache derrière le noble titre de gaspésien sans être en mesure de se faire connaître publiquement ! Les gaspésiens ont beaucoup plus de courage que vous. Je persiste et je signe Jean-Marc Landry

le_gaspesien a écrit le 30 août 2012

Une avenir plus prospère pour *ceux qui vous suivent*? C'est votre manière de voir le développement des communautés? Je pense que cette petite phrase vient de vous discréditer pour de bon. Retournez donc à vos confitures. Elles sont surement meilleures que vos idées préhistoriques pour notre région.

Jean-Marc Landry, Coalition Avenir Québec-Comté de Bonaventure a écrit le 30 août 2012

Mon nom est Jean-Marc Landry. Je me qualifie comme un enseignant entrepreneur. Je suis de descendance acadienne qui a bâti ce coin de pays et je suis fier de l’être. Fils d’un enseignant qui fut directeur dans une commission scolaire, lui-même fils d’un forgeron, je sais d’où je viens et je sais où je vais ! J’ai 53 ans aujourd’hui et depuis l’âge de 18 ans, j’ai toujours eu à cœur le développement de ma région. Mes actions ont et seront toujours de vouloir bâtir un avenir plus prospère pour ceux qui me suivent ! Moi-même membre d’un syndicat affilié à la CSN, je me vois choqué qu’on m’indique la voie à suivre. Si le syndicat souhaite changer les choses au niveau politique, qu’il forme un parti et qu’il se présente devant la population ! Sinon, je leur suggère de se garder une petite gêne et de laisser leurs membres, souvent discrets lors des assemblées syndicales, de signifier haut et fort lors du 4 septembre prochain: C’est assez, faut que ça change ! Je persiste et je signe : Entre prendre ou laisser, je choisis ENTREPRENDRE !

le_gaspesien a écrit le 29 août 2012

Monsieur Landry, il faut vous reconnaitre un certain courage à défendre les positions d'un parti politique qui n'a rien de mieux à offrir à la Gaspésie que l'abolition des commissions scolaires et l'abolition de poste chez Hydro-Québec. J'imagine que la CAQ trouve qu'il y a trop d'emplois bien rémunérés en Gaspésie? Ou peut-être trop de travailleurs qui sont payés à ne rien faire? Il faut un certain culot démagogique pour présenter la CAQ comme un parti près des travailleurs et des régions. Le 4 septembre au soir, vous constaterez par vous-même ce que les régions du Québec, et notamment la nôtre, pense du programme de la CAQ et de ses politiques de droite.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.