La CSN dénonce le recours au privé

Par ,
La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN s’inquiète pour la qualité des soins offerts lorsqu’ils sont prodigués par du personnel provenant du privé.

La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN s’inquiète pour la qualité des soins offerts lorsqu’ils sont prodigués par du personnel provenant du privé. Photo : Mathieu Galarneau

Une vingtaine de membres de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN se sont déplacés hier soir à la réunion du conseil d’administration du CSSS de la Baie-des-Chaleurs, qui s’est tenue à New Richmond, pour dénoncer l’embauche de personnel du secteur privé pour les soins à domicile.

La vice-présidente du syndicat, Jacqueline Dugay, s’inquiète pour la qualité des soins offerts lorsqu’ils sont prodigués par du personnel provenant du privé. Elle affirme avoir reçu plusieurs témoignages de proches de bénéficiaires qui ont connu des problèmes avec les auxiliaires de la santé embauchés à contrat. « Ça nous inquiète d’entendre une femme nous dire qu’elle a dû déménager sa mère deux fois dans les centres privés parce qu’elle n’avait pas les bons soins », a-t-elle confié.

Mme Dugay et la Fédération continueront leur enquête. La vice-présidente compte aller à l’Agence de la santé et des services sociaux pour dénoncer le phénomène. « L’Agence possède des ressources, comme un inspecteur et un coordonnateur contre la maltraitance des aînés », explique-t-elle.

Le CSSS nie tout

Le directeur du CSSS de la Baie-des-Chaleurs, Jean-Philippe Legault, dément toute favorisation du secteur privé face au public. Il souligne que l’organisme travaille avec le milieu de l’éducation pour offrir les formations nécessaires afin de combler les postes vacants. « Nous avons un partenariat avec la commission scolaire l’Envol en hygiène et salubrité pour former des personnes pour l’entretien ménager », cite-t-il en exemple.

M. Legault affirme ne pas avoir entendu de tels cas depuis son entrée en fonction en novembre 2010. Il rappelle par contre que les bénéficiaires peuvent utiliser le chèque emploi-services pour embaucher des gens de leur entourage pour fournir les services. « Ce que nous pouvons faire de notre côté, c’est un survol des façons de faire. Mais ce que je comprends, c’est que c’est une démarche régionale du syndicat et non pas spécifiquement du CSSS de la Baie-des-Chaleurs », a-t-il soutenu.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.