Tourisme

Croisières à Gaspé : année record prévue en 2012

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Les passagers qui font escale à Gaspé rejoignent la marina à bord de navettes, comme celles du Maasdam le 31 août.

Les passagers qui font escale à Gaspé rejoignent la marina à bord de navettes, comme celles du Maasdam le 31 août. Photo : Geneviève Gélinas

Gaspé s’apprête à vivre une année record pour les croisières en 2012. Au total, 37 620 passagers et membres d’équipage feront escale sur la pointe, soit autant que les trois années précédentes additionnées.

Au total, 16 navires feront escale à Gaspé entre le 7 mai et le 25 octobre 2012. «Ça devient de plus en plus réaliste d’aller chercher entre 35 000 et 45 000 croisiéristes tous les ans, estime Stéphane Ste-Croix, d’Escale Gaspésie. On regarde le chemin franchi dans les conditions actuelles, avec le marché américain en piteux état. Si les clientèles ont été au rendez-vous quand même, je ne vois pas où ça pourrait s’arrêter.»

Un cas unique

M. Ste-Croix estime que les efforts de promotion menés ces trois dernières années auprès des compagnies de croisières portent leurs fruits. L’ensemble du Saint-Laurent connaîtra une bonne année en 2012, puisque les neuf ports d’escale verront 45 % plus de croisiéristes. Mais le cas de Gaspé est unique, remarque M. Ste-Croix. «Le branding Gaspé Peninsula est connu. L’Île Bonaventure, le Rocher Percé, la Côte-de-Gaspé, ça charme les clientèles», dit-il.

Chandler veut en profiter

Escale Gaspésie regroupe les villes de Gaspé, Percé et Chandler. À partir du printemps 2012, les croisiéristes pourront emprunter un train touristique de Gaspé vers Percé.

Chandler espère aussi tirer son épingle du jeu. «Ce qu’on attend, nous, ce sont les petits et les moyens bateaux, affirme la mairesse Louisette Langlois. S’il y a du débordement à Gaspé, nous, on est prêts à les prendre.»

Pour attirer les croisiéristes, Chandler mise aussi sur un parc linéaire qui partirait du port, traverserait les anciens terrains de la Gaspésia et irait jusqu’au bourg de Pabos. Le projet de 8 millions $ sera annoncé «sous peu», espère Mme Langlois.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.