Tourisme, Transport

Croisières : le 100 000e visiteur attendu cet été à Gaspé

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La saison des croisières 2014 s'annonce comme une année record dans la baie de Gaspé, avec 22 navires attendus.

La saison des croisières 2014 s'annonce comme une année record dans la baie de Gaspé, avec 22 navires attendus. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Escale Gaspésie recevra cet été son 100 000e visiteur depuis sa création en 2009. Le premier navire de la saison, le Maasdam, attendu lundi, - si les conditions climatiques le permettent – est le prélude d'une année record au niveau du nombre de navires dans la baie de Gaspé.

« C'est une saison qui sera marquée par des activités assez concentrées sur la période automnale », souligne le chef d'Escale Gaspésie, Stéphane Sainte-Croix. Pas moins de 22 escales sont annoncées pour la prochaine saison. Dix-neuf navires visiteront Gaspé en septembre et octobre. Difficile de développer les arrêts de croisières au printemps.

« On a des conditions hivernales qui nous limitent. L'offre touristique saisonnière n'est pas complètement efficiente. On est limité au niveau des excursions, d'autant plus que cette année, il y a un retard manifeste sur les activités maritimes. On a qu'à penser à la pêche », explique M. Sainte-Croix.

Gaspé accueillera le plus gros navire jamais reçu dans la baie. Le Princess Ruby jettera l'ancre avec ses 3100 passagers et 1200 membres d'équipage le 5 octobre prochain.

Par ailleurs, deux escales se feront en été, les 12 et 16 juillet et deux doublés seront réalisés les 1er et 22 octobre. Le dernier navire s'arrêtera le 28 octobre.
Au total, 26 208 passagers et membres d'équipage sont attendus cet été dans l'axe Gaspé-Percé-Chandler.

Retombées économiques

Difficile de calculer les retombées économiques de la présence des croisiéristes sur la pointe, selon M. Sainte-Croix. Cependant, selon des données provinciales fournies par Escale Gaspésie, un visiteur dépenserait en moyenne 150 $ durant un arrêt.

Répondant aux critiques récurrentes qui indiquent que cette industrie ne donne pas les retombées économiques escomptées, M. Sainte-Croix réplique qu'il faut y voir un défi : « On a fait la preuve depuis cinq ans que la tendance croisière est là pour durer. La clientèle est au rendez-vous. Il nous reste à consolider les retombées. Je pense que ça va passer par travailler différemment pour beaucoup ».

M. Sainte-Croix souligne qu'un effort considérable a tout de même été fait depuis 2009 de la part des propriétaires de commerces saisonniers pour les accueillir durant la période des croisières qui s'étire jusqu'à la fin octobre.

À la fin de la saison, Escale Gaspésie aura accueilli 113 000 passagers sur 89 escales depuis 2009.

Quinze escales sont déjà prévues pour l'année 2015. Plusieurs des navires visiteurs de 2014 devraient être de retour.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.